A. BLONDELOT (Eurodata TV) : «Netflix, Amazon et Facebook Watch ont multiplié par 2,2 leur création originale en 1 an»

96

A l’occasion de la présentation du bilan 2018 des tendances de contenus TV à l’international, l’outil de veille Nota d’Eurodata TV Worldwide a détecté plus de 10.000 nouveaux programmes l’année dernière. Détail et analyse avec Avril BLONDELOT, Directrice Content Insights chez Eurodata TV Worldwide.

media+

Sur 10.000 programmes issus de 500 chaînes, comment se constitue la tendance?

Avril BLONDELOT

Dans le monde, les États-Unis exportent toujours le plus de fictions. Outre-Atlantique, ils ont un réseau de distribution extrêmement fort. Mais il n’y a plus de gros cartons d’audience. Le public a accès a le choix parmi de nombreux contenus étrangers, et les goûts évoluent. Parmi les tendances observées à l’international dans les contenus : des divertissements qui mettent en valeur les défis physiques, des documentaires qui parlent des jeunes et qui sont bien reçus par eux. Enfin, une hybridation des genres se poursuit en fiction.

media+

Une des tendances marquée est la «Reality Competition». Qu’en est-il aujourd’hui ?

Avril BLONDELOT

Dans la catégorie «Divertissement», il y a la sous-catégorie «Reality Competition» qui réunit des programmes emblématiques ayant une dynamique de jeu avec des candidats qui deviennent des personnages que l’on suit d’épisode en épisode. Typiquement, «Dance Revolution» (Armoza Formats) met en valeur le défi physique et artistique à travers une technique de captation à 360°. Trois juges en plateau capturent un moment précis à l’aide d’un dispositif inédit qui permet d’enregistrer un moment clé à 360 degrés grâce à une pléiade de caméras. Le programme est diffusé depuis le 23 septembre au Canada sur TVA. Une version française est en développement par Réservoir Prod’.

media+

Sur les émissions de plateau, la forme prend-t-elle le pas sur le fond ?

Avril BLONDELOT

Pas nécessairement ! «The Circle» sur Channel 4 met en scène des participants isolés dans des appartements individuels, qui ne peuvent communiquer entre eux que par le biais d’un réseau social dédié. Grâce à ce format, Channel 4 a vu la part de marché de cette tranche horaire auprès des jeunes adultes être multipliée par 2,8. Ce format est en cours de développement pour Netflix avec une production locale française. Il y a d’autres émissions où des candidats sont séparés les uns des autres au sein d’une même équipe pour créer des dynamiques un peu plus chaotiques. On peut citer «Boxed» (Keshet International) et Cooking Box, un programme en cours de développement (CJ E&M, Banijay Rights).

media+

Parmi les nouveautés, vous avez repéré 43% de programmes factuels…

Avril BLONDELOT

Oui, et on a généralement tendance à penser que les documentaires sont destinés essentiellement à un public plus âgé. Mais en fonction des sujets traités, il est possible de toucher les jeunes en traitant de leur place dans la société et de l’équité sociale.

media+

Comment analysez-vous le marché de la SVOD?

Avril BLONDELOT

Les pure players souhaitent avant tout garder ou conquérir le public en lançant de plus en plus de nouvelles créations originales. Netflix, Amazon et Facebook Watch ont multiplié par 2,2 leur nombre de créations originales entre 2017 et 2018. Afin de renforcer sa croissance, Netflix n’investit pas que dans la création originale mais reprend aussi des droits exclusifs de distribution internationale de contenus qui sont très souvent issus de la télévision traditionnelle.