A. LAROCHE-JOUBERT (ALP) : «Sur « Koh-Lanta », on a revu en profondeur l’infographie, le rythme et la bande-son du programme»

401

Alexia LAROCHE-JOUBERT, Présidente d’ALP

Retour de «Koh Lanta» ce vendredi soir sur TF1. Le programme phare de la Une revient dans une version «All Stars» tournée à plus de 17.000 km de la France dans l’archipel des Yasawa aux Fidji. Retour sur l’évolution du format avec Alexia LAROCHE-JOUBERT, Présidente d’ALP.

media+

Comment avez-vous abordé cette nouvelle production de «Koh Lanta» pour TF1 ?

Alexia LAROCHE-JOUBERT

Artistiquement, nous avons travaillé à la fois l’infographie et le rythme du programme. Pour retravailler au mieux les épreuves, nous avons monté une équipe spécifique. Toutes les bandes musicales ont été revues. Le générique a été réorchestré avec une dimension «combat». Dix-huit aventuriers issus de onze saisons de «Koh Lanta» se retrouvent sur les îles Fidji. Au programme, une aventure encore plus difficile, exigeante et pour la première fois sans riz. Ces concurrents au caractère bien trempé ont soif de revanche et ne souhaitent qu’une chose : gagner. Nous voulions avoir une grande variété de candidats venant de toutes les saisons. Voilà l’impératif de la production.

media+

Étape cruciale dans la préparation de «Koh Lanta», le casting des candidats?

Alexia LAROCHE-JOUBERT

Le process a été long. En avril 2017, environ 350 invitations par mails ont été envoyées aux ex-aventuriers, à l’exception de ceux qui ont fait de la téléréalité. Tous les anciens candidats qui souhaitaient participer à cette aventure «All Stars» étaient priés de le faire savoir à ALP. L’équipe de production s’est ensuite réunie pour sélectionner une soixantaine de candidats. Pendant trois jours, on les a reçus. Un par un, ils se sont présentés, et ils sont revenus sur des aspects marquants de leur aventure. Plusieurs questions leur ont alors été posées : quelles leçons tirent-ils de leur expérience ? Comment se projettent-ils dans le programme ? Quelles figures admirent-ils le plus ? Quels candidats n’apprécient-ils pas ? etc. A l’étape suivante, 30 candidats sont pré-séléctionés et les process médicaux lourds ont pu débuter. Prises de sang, tests d’effort, parcours du combattant, rien n’est laissé au hasard à l’INSEP (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance) … Cette année dans «Le combat des héros», il n’y aura pas de remplacement en cas d’abandon médical.

media+

«Koh Lanta» deux fois par an sur TF1, est-ce un rythme satisfaisant ?

Alexia LAROCHE-JOUBERT

Pour le moment absolument ! Mais j’ai toujours dit que si je sentais que nous devions ralentir la cadence à un moment, je le ferai.

media+

A l’approche du MIPTV, êtes-vous optimiste pour votre format «L’Aventure Robinson» ?

Alexia LAROCHE-JOUBERT

Bien entendu ! Il y a de grands enjeux autour de la vente de cette création originale. J’ai d’ailleurs fait une grande réunion internationale auprès de tous les CEO du groupe Banijay afin de le présenter. C’est un format très ficelé, très structuré. Même le positionnement de l’animateur est très écrit.

media+

Vous avez réinvesti les formats d’aventure… 

Alexia LAROCHE-JOUBERT

Oui, et c’est lié aux compétences des personnes qui travaillent à ALP. «La Carte aux Trésors» pour France 3 est en tournage pour 4 numéros. Nous avons confié la production exécutive à 99 MEDIA. Les «Minikeums» sur France 4 continuent de nous prendre beaucoup de temps sachant que nous le produisons comme une fiction. Nous sommes en post-production pour TFX de «10 couples parfaits» saison 2 qui a été tourné en Espagne à Palma de Majorque. Il y aura plus de 40 numéros cette année. Il y a aussi le retour d’«Ecole Aventure» sur TéléTOON+ avec Laurent Maistret et Téhéuira. Enfin, les tournages de «Fort Boyard» pour France 2 débuteront courant mai.