Arborus et Orange dévoilent la 1ère Charte internationale pour une IA inclusive

515

Le Fonds Arborus et Orange ont dévoilé lunid dernier la première Charte internationale pour une Intelligence Artificielle inclusive, sous le haut patronage de Cédric O, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Économie et des Finances et du ministre de l’Action et des Comptes publics, chargé du Numérique. Cette Charte se veut être une référence pour l’ensemble des entreprises engagées en faveur de l’égalité des chances. Elle a pour vocation de garantir une Intelligence Artificielle (IA) conçue, déployée et opérée de manière responsable et inclusive. Cette initiative, qui est une 1ère étape avant la création d’un label GEEIS-AI (Gender Equality European & International Standard) dans les prochains mois, bénéficie également de l’appui de Delphine O, Ambassadrice et Secrétaire Générale de la Conférence mondiale de l’ONU sur les femmes, et de Nicole Ameline, Vice-Présidente du CEDAW-ONU. «L’intelligence artificielle a pris une place de plus en plus importante dans notre société et celle-ci devrait se renforcer après la crise sanitaire que nous traversons. Il faut alors être très attentif à ce que les décisions automatisées fondées sur des traitements algorithmiques ne défavorisent pas les femmes, du fait par exemple de la qualité des données utilisées ou de la conception du code où les hommes sont encore très majoritaires. Il convient alors d’encourager les entreprises à adopter des traitements IA équitables avec des initiatives comme celle de la Charte Internationale pour l’IA inclusive», soutient Cédric O, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Économie et des Finances et du ministre de l’Action et des Comptes publics, chargé du Numérique. Cette charte internationale qui s’appuie sur sept engagements permettra de créer un cadre de confiance pour les individus sur la façon dont les systèmes d’IA sont conçus et utilisés. Les 1ers signataires de la charte sont Camfil, Danone, EDF, L’Oréal, Metro, Orange, Sodexo, et d’autres sont à venir… Cette charte est désormais ouverte à la signature de l’ensemble des entreprises et organisations qui le souhaitent. «L’IA au service de l’humain est un formidable outil pour simplifier les usages et réduire la fracture numérique. Mais nous devons être vigilants afin qu’elle ne crée pas de nouvelles inégalités, en particulier entre les femmes et les hommes. C’est le sens de l’engagement d’Orange auprès d’Arborus. Nous sommes fiers d’être le premier signataire de la Charte Internationale pour une IA inclusive et souhaitons que beaucoup d’autres entreprises nous rejoignent dans cette démarche», déclare Mari-Noëlle Jégo-Laveissière, DGA d’Orange, en charge de la division Technology and Global Innovation. «Arborus, dont la mission est de faire progresser l’égalité dans les entreprises, propose avec cette Charte internationale pour une Intelligence Artificielle inclusive, un nouvel outil pour accompagner les entreprises face aux défis de développement égalitaire de l’IA, afin de leur permett re de respecter leurs politiques d’inclusion», explique Cristina Lunghi, Fondatrice et Déléguée Générale d’Arborus. A noter qu’il s’agit d’un projet novateur qui s’inscrit dans le cadre des recommandations internationales sur les droits des femmes et l’égalité. A ce titre, la Charte bénéficie de l’appui de Delphine O, Ambassadrice et Secrétaire Générale de la Conférence mondiale de l’ONU sur les femmes. «Consciente de l’émergence de discriminations technologiques liées à la reproduction de stéréotypes de genre comme on peut les retrouver dans l’intelligence artificielle, je m’engage à ce que le Forum Génération Egalité s’attèle aux problématiques de demain en faisant de l’innovation l’une des 6 thématiques des coalitions d’actions qui seront lancées à Paris par le Président de la République Emmanuel Macron, le Mexique et ONU femmes», précise Delphine O.