Audiences radios: France Inter une nouvelle fois en tête de classement, devant RTL

59

Pour cette rentrée à quelques mois de la présidentielle, la radio a compté moins d’auditeurs qu’il y a un an, mais plus qu’au printemps. Et l’on retrouve une nouvelle fois France Inter en tête de classement, devant RTL, avec franceinfo sur la troisième marche du podium et Europe 1 toujours à la peine. Sur la période septembre-octobre, les radios ont rassemblé 40,6 millions d’auditeurs, soit quelque 263.000 auditeurs de moins qu’il y a un an. La situation s’est toutefois améliorée comparé au printemps : la radio avait alors enregistré son plus bas niveau d’audience avec 39,06 millions d’auditeurs, lors de cette période bouleversée par les restrictions sanitaires à cause de l’épidémie de Covid-19. «Le mouvement repart», d’après Maryam Salehi, directrice déléguée du groupe NRJ, qui voit dans ces chiffres «le signe de la reprise du média radio». «On vit une période de transition où la crise sanitaire n’est pas finie», estime pour sa part Sybile Veil, PDG du groupe Radio France. Elle juge «compliqué de lire l’évolution du paysage de la radio» en pleine recomposition. Concernant Radio France, cette rentrée la «place dans un contexte très serein pour une année à fort enjeu pour la France». France Inter conserve son rang de station la plus écoutée du pays avec plus de 6,5 millions d’auditeurs et une audience cumulée de 11,9% (-0,6 point par rapport à il y a un an, +0,6 par rapport au printemps). Cette première place «signifie qu’elle est la radio de tous les Français», a réagi Laurence Bloch, directrice de la station. RTL affiche une audience cumulée de 10,7%, toujours en deuxième position, mais elle réduit son écart avec sa grande rivale publique. «Le groupe RTL gagne 700.000 auditeurs sur cette vague», s’est félicité Régis Ravanas, directeur général des activités audio du groupe M6, heureux également des chiffres de RTL 2, dont les audiences ont grimpé par rapport à avril-juin (4,4%, +0,6%), comme plusieurs des radios musicales. RTL2 est donc désormais au coude-à-coude avec Europe 1, qui effectuait sa première rentrée après son rapprochement avec CNews. La station grignote 0,1 point par rapport au printemps, 4,4%, mais perd 0,5 point sur un an. «Ces chiffres sont le signe des importants changements opérés sur la grille, en particulier sur la matinale», a déclaré Constance Benqué, présidente de Lagardère News. «Nous savons que le chemin est long pour rebâtir la marque» et il «faut du temps, au moins une à deux saisons». Sur la troisième marche du podium, franceinfo confirme sa progression avec 9% d’audience en augmentation sur un an (+0,2 point).La station «réalise sa meilleure rentrée depuis 16 ans», a commenté Jean-Philippe Baille, directeur de franceinfo. NRJ redescend en quatrième position, en repli de 0,8 point en un an avec 8,4% d’audience cumulée, mais demeure stable par rapport à la dernière vague. «Avec plus de 4,6 millions d’auditeurs, NRJ maintient son rang de première radio de France sur les moins de 65 ans» et l’ensemble des stations du groupe (Chérie FM, Nostalgie, NRJ, Rire et Chansons) sont premières chez les 25-49 ans «avec plus de 9,9 millions d’auditeurs», déclare Maryam Salehi.France Bleu signe une bonne rentrée (6,2%) avec une grille renouvelée qui lui permet de progresser par rapport au printemps (+0,6 point) et de limiter la baisse (-0,1 point) sur un an. En revanche, RMC n’a pas réussi à enrayer son repli sur un an (5,6% soit -0,5 point) ni par rapport à la «vague» précédente (-0,2 point). L’enquête «Etude audience radio» de Médiamétrie se base sur 21.133 personnes interrogées pour la période d’écoute du lundi au vendredi, réalisées entre le 30 août et le 31 octobre 2021 auprès de la population âgée de 13 ans et plus, représentative de la population française.