M. SIPROUDHIS (FranceTV Publicité) : «Depuis octobre 2020, plus de 100 campagnes adressées ont déjà été diffusées sur les chaînes de France Télévisions»

41

Un an après avoir été la première régie publicitaire à diffuser des spots TV adressés, FranceTV Publicité dresse un premier bilan positif de cette technologie. L’occasion pour média+ d’échanger avec Marianne SIPROUDHIS, Directrice générale de FranceTV Publicité.

Un an après avoir été la première régie publicitaire à diffuser des spots TV adressés, quel bilan tirez-vous de cette technologie ?

Depuis plus de deux ans, nous participons activement à l’ouverture de ce nouveau marché. Nous sommes fiers du chemin parcouru depuis la diffusion de la première campagne de TV segmentée, il y a tout juste un an, sur France 2 et France 5. Le bilan est positif et prometteur. Depuis octobre 2020, plus de 100 campagnes adressées ont déjà été diffusées sur les chaînes de France Télévisions. La route est encore longue, certes, mais nous sommes sur la bonne voie.

Avec vos accords, quelles populations touchez-vous ?

Grâce à nos accords avec Orange, Bouygues Telecom et SFR, nous gardons un temps d’avance et sommes, dores déjà, en capacité de toucher 4,8 millions de foyers, soit 18% des foyers français, et ce, à travers nos 3 chaînes : France 2, France 3 et France 5. Cette accélération va se poursuivre puisque fin 2022 notre objectif est d’adresser à minima 27% des foyers français, soit 7,2 millions.

Quelles relations entretenez-vous avec les annonceurs présents en TV Segmentée ?

Nous avons l’ambition de placer nos partenaires au cœur de toutes nos innovations. Nombreux sont les annonceurs qui nous précisent leur intérêt de communiquer en TV segmentée. La complémentarité entre TV linéaire et segmentée constitue une réelle opportunité pour chacun d’entre eux. 16 annonceurs ont déjà diffusé au moins 2 campagnes adressées sur nos chaînes. Leur fidélité est une des meilleures preuves de l’efficacité de la TV segmentée.

En quoi accompagnez-vous les TPM/PME en TV segmentée ?

Cet été, FranceTV Publicité a lancé sa plateforme ADpsace entreprises pour rendre la TV accessible à toutes les TPE/PME. Elle permet aux annonceurs peu familiarisés avec le média TV de réserver directement et en toute simplicité une campagne pub TV. Les critères de ciblage sont proposés, et la gestion de leur campagne TV se fait en toute autonomie avec des budgets accessibles, dès 2000 euros. La TV segmentée irrigue à présent toutes nos offres, elle constitue un formidable accélérateur à l’heure où le local devient centralMais nous allons encore plus loin dans la simplification de l’achat en élargissant notre offre «adressable.tv» aux réseaux d’enseignes et en l’intégrant directement dans leurs outils internes. Grâce au partenariat technologique avec Adcleek, acteur référent de l’optimisation et de la gestion de campagnes marketing locales pour les marques à réseaux et leurs points de vente, plus de 1000 points de vente dont Citroën/DS Automobiles/Peugeot/ ou encore Toyota peuvent réserver depuis leur outil Adcleek leur campagne en TV segmentée sur leur zone de chalandise spécifique.

Concernant la TV Segmentée, quels sont vos objectifs à venir ? Nous sommes déterminés à garder un temps d’avance et nous mobiliser pour être précurseurs sur notre marché. À ce jour, nous sommes la première régie TV à pouvoir tenir l’objectif marché des 6 millions de foyers adressables d’ici fin 2021, soit 20% des foyers français. Dans les tous prochains mois, nous devrions disposer, à travers les opérateurs, de capacités d’onboarding de data tierce, activables par toutes les régies, en mode «place de marché» ou activation des données CRM d’un annonceur pour ses propres campagnes. Les prochaines étapes concernent aussi les travaux en cours avec l’interprofession (SNPTV / AF2M) sur la mesure d’efficacité des campagnes en TV segmentée et l’uniformisation du reporting entre les régies. Et au global, on peut dire que l’enjeu reste bien d’améliorer toujours davantage la qualité de l’expérience publicitaire de nos téléspectateurs et internautes, dans le plus strict respect de la réglementation sur les données personnelles.