B. DE LA VILLARDIÈRE (Ligne de Front) : « Nous produisons une trentaine de documentaires/an »

75

Fondée en 2003, Ligne de front, société de production indépendante dirigée par Bernard de La Villardière, a toujours eu pour ambition de raconter et décrypter notre environnement à travers des documentaires, magazines et reportages.

MEDIA +

Dimanche 5 décembre en Prime, M6 propose un nouveau numéro de «Dossier Tabou» que vous produisez. Qu’en est-il ?

Bernard de la VILLARDIÈRE

Chaque année, nous produisons 1 à 2 numéros de «Dossier Tabou» sur M6. Ce sont des enquêtes au long cours, difficiles à produire sur des sujets parfois pointus. Le 1er numéro en 2016 traitait de l’Islam en France, qui m’avait valu à l’époque quelques déboires, y compris d’une partie de mes confrères qui trouvaient que ce que nous décrivions ne correspondait pas à la réalité. Cela étant, nous avons été rattrapés par l’actualité au point que le gouvernement a mis au point une règle contre le séparatisme dont nous parlions à l’époque … Dimanche 5 décembre, nous allons révéler sur M6 «La face noire des énergies vertes». Nos équipes ont mené l’enquête pendant plus d’un an sur les éoliennes et les panneaux solaires qui fleurissent dans nos campagnes et soulèvent toujours plus d’oppositions. On rase de plus en plus de forêts pour implanter ces centrales que l’on dit «vertes». Mais 80% des panneaux installés en France sont produits en Chine. Nous avons aussi découvert les pratiques des commerciaux de ces nouvelles énergies qui n’hésitent pas à offrir des sommes vertigineuses pour convaincre les maires d’installer des éoliennes dans leurs communes, et dont la durée de vie (15 ans en moyenne) et son recyclage posent question.

MEDIA +

Que vos documentaires fassent bouger les lignes, c’est une ambition ?

Bernard de la VILLARDIÈRE

Oui, forcément ! Grâce à M6, nous nous adressons à un large public. C’est ensuite à l’opinion publique de faire bouger les lignes. J’ai perdu toutes mes illusions sur la capacité du politique à entendre la différence. Dans «Dossier Tabou», j’ai voulu interviewer Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique, elle n’a jamais voulu répondre à mes questions.

MEDIA +

Ligne de front produit de nombreux sujets pour «Enquête exclusive». Comment votre société s’est-elle distinguée ?

Bernard de la VILLARDIÈRE

Ligne de Front est le 1er fournisseur d’«Enquête exclusive». Notre spécificité ? L’enquête au long court, à l’international et sur des sujets plutôt géopolitiques. Nous étions les premiers à consacrer 1h30 au conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. A ce jour, nous préparons un film sur le complotisme en France et en Europe, et un autre sur le Bangladesh autour de la problématique du changement climatique et de la montée des eaux. Les audiences d’«Enquête exclusive» sont extrêmement stables, entre 1M et 1,4M en fonction des sujets, de la concurrence et du Prime avant nous. Nous sommes l’une des cases les plus regardées par les jeunes, notamment les 15-35 ans.

MEDIA +

Quels sont vos autres projets ?

Bernard de la VILLARDIÈRE

Ligne de Front produit une trentaine de films par an. Au-delà du Groupe M6, nous travaillons aussi pour les chaînes PLANETE+ (Groupe CANAL+).

MEDIA +

«neo», votre nouveau média fête ses 1 an. Quel bilan dressez-vous ?

Bernard de la VILLARDIÈRE

Nous sommes parvenus à installer un média 100% vidéo sur notre plateforme (neo.tv) mais aussi Facebook, Instagram, Twitter, TikTok et YouTube à travers un nouveau créneau: proximité, ondes positives, enracinement. Notre média est orienté sur la France, les territoires, l’engagement, les initiatives, la création de valeurs et d’entreprises. Avec notre quinzaine de journalistes, nous proposons des reportages au long cours, des enquêtes mais aussi des interviews. Cela correspond à 4 productions par jour. Par rapport à notre business plan, nous surperformons : + de 40M de vues le mois dernier. On tutoie Konbini et Loopsider lancés il y a quelques années. Sur la partie «brand content», les marques viennent de plus en plus à nous.

LES DIRIGEANTS

Bernard de la 

VILLARDIERE

Producteur & gérant.

COORDONNEES

3 Bd Georges Seurat, 92200 Neuilly-sur-Seine

DATE DE CREATION

2003

PRODUCTIONS

«Enquête exclusive» (M6) ; «Dossier Tabou» (M6) ;…