C. BENQUE (Europe 1) : « Notre reconquête passera par les talents de la maison »

231

Hier matin, Europe 1 organisait sa conférence de presse de rentrée. Objectif : reconquête. Dans l’auditorium de la radio, les journalistes ont été invités à placer un masque sur leurs yeux pendant une quinzaine de minutes afin d’écouter des extraits sonores de la nouvelle grille. Car cette année, priorité au son. Tour d’horizon de la nouvelle stratégie avec Constance BENQUE, Directrice générale de Lagardère News.

MEDIA +

Quelles sont les attentes des auditeurs d’Europe 1 ?

CONSTANCE BENQUE

Un positionnement clarifié ! Mais aussi une cohérence de grille. Cela signifie davantage d’information et de divertissement avec de l’esprit. Nous visons un auditeur actif, qualifié, entreprenant, plutôt urbain, un quadragénaire ayant des enfants, des responsabilités et un esprit positif.

MEDIA +

Comment avez-vous remanié la matinale ?

CONSTANCE BENQUE

Nous avons cassé les codes assez formatés de la matinale pour laisser plus de place à l’information. La durée de nos journaux est passée de 8,30’’ à 13,30’’. Nous avons analysé de manière extrêmement mécanique le temps de nos journaux et ceux de la concurrence. On voyait que les nôtres étaient plus courts. Nous les avons donc allongés. Nous misons aussi sur un vrai récit de l’information. Les trois journaux de matinale sont incarnés par trois femmes : Sonia Mabrouk, Marion Calais et Hélène Zélany.

MEDIA +

Vous n’avez donc pas eu à cœur de tout casser sur la grille ?

CONSTANCE BENQUE

Bien sûr que non. Nous assurons une continuité avec beaucoup d’émissions, de journalistes et d’animateurs présents l’année dernière : Nicolas Canteloup (8h40), Anne Roumanoff (11-12h), Raphaëlle Duchemin (12-14h), Christophe Hondelatte (14-15h), Emilie Mazoyer (20-22h), Bernard Poirette (6-9h le week-end) et Patrick Cohen (9-10h le week-end). Pour autant, nous avons mis en place des nouveautés notables. 

MEDIA +

La place de l’auditeur, priorité de la précédente direction, est-elle toujours la vôtre ?

CONSTANCE BENQUE

Les auditeurs sont présents à travers beaucoup d’émissions et même dans la matinale de Matthieu Belliard qui est quelqu’un de très proche du public. Mettre davantage d’information ne se fait pas au détriment des auditeurs. Les auditeurs sont présents dans l’émission de Nathalie Levy (18-20h) ou encore le week-end avec Wendy Bouchard (18-20h).

MEDIA +

Mettre en avant la nouvelle génération de talents, était-ce une évidence ?

CONSTANCE BENQUE

Oui, j’ai une conviction ! Notre reconquête passera par les talents de la maison. Quand vous regardez toutes les radios concurrentes, il y a tellement de voix qui sont passées par Europe 1 et que nous avons laissé partir.

MEDIA +

Néanmoins, vous avez procédé à un recrutement ?

CONSTANCE BENQUE

Oui, c’est le cas de Nathalie Levy qui vient de BFMTV. Mais c’est le seul recrutement.

MEDIA +

Dans un marché où la place de la vidéo est prédominante, vous accordez de l’importance au son. Quelle est la logique ?

CONSTANCE BENQUE

Nous sommes une radio. C’est un média qui s’écoute. Il décrypte l’actualité à travers le son. Ça a été l’un des maîtres mots de la nouvelle grille : information, divertissement et son. D’ailleurs, chacune de nos émissions dispose aujourd’hui d’une vraie signature sonore. 

MEDIA +

C’est d’ailleurs ce que vous voulez mettre en place dans le développement de vos podcasts natifs ?

CONSTANCE BENQUE

Oui, il va falloir que l’on s’y remette. C’est un enjeu stratégique.

MEDIA +

Et concernant la radio filmée ?

CONSTANCE BENQUE

Notre priorité aujourd’hui, c’est l’audio.

MEDIA +

Que préparez-vous en matière de communication ?

CONSTANCE BENQUE

Nous travaillons avec l’agence Romance à une campagne qui sera proposée courant octobre. Le briefe a été assez court. Nous voulons faire revenir les auditeurs qui sont partis.

MEDIA +

Quid du délinéarisé ?

CONSTANCE BENQUE

La priorité, c’est l’audience de la radio. Si le linéaire progresse, le site, l’application et les podcasts progresseront. C’est mécanique. Le podcast de l’émission de Christophe Hondelatte est disponible avant même la diffusion en radio.