S. STRANO (Festival Fiction de La Rochelle) : «2.500 professionnels ont été accrédités cette année»

211

Du 11 au 15 septembre, le Festival de la Fiction de La Rochelle ouvre ses portes. C’est un événement majeur pour les professionnels du secteur qui viennent découvrir le meilleur de la création audiovisuelle. Rencontre avec Stéphane STRANO, Président du Festival de la Fiction de La Rochelle.

media+

Quelle fréquentation attendez-vous pour cette 21ème édition ?

Stéphane STRANO

2.500 professionnels ont été accrédités. Ils viendront découvrir 44 œuvres en compétition. On attend aussi 35.000 spectateurs qui pourront assister gratuitement aux projections et autres rencontres.

media+

Quel est le budget alloué à la manifestation ?

Stéphane STRANO

Un peu plus d’1 M€. 

media+

La fiction française est un genre qui explose considérablement. Quel est l’impact sur le Festival ?

Stéphane STRANO

On constate en effet une embellie dans l’univers de l’audiovisuel français. La création est tout à fait dynamique. Les audiences sont performantes. La fiction française bat allègrement la fiction américaine. Dans ce contexte, la sélection officielle est au plus haut niveau en matière de création avec des thèmes plus sociétaux et plus proches de la préoccupation des Français. On a donc moins de polars. Cette année, on observe l’essor de la proposition européenne puisque nous avons reçu plus de 90 œuvres (40 de + sur 1 an). Au final, la compétition officielle européenne est composée de 12 œuvres venant de 10 pays. C’est quasiment un panorama du meilleur de chaque pays d’Europe.

media+

Quelles sont les attentes du «Grand Débat» organisé vendredi 13 septembre à 10h30 ?

Stéphane STRANO

Le «Grand Débat» aura pour sujet «Nouvelle loi audiovisuelle : quels bénéfices attendre pour la création ?» en présence de nombreux intervenants dont le Ministre de la Culture, Franck Riester. Il viendra détailler la réforme et l’ensemble des questions inhérentes. Nous aborderons la question des plateformes, la protection et la défense de la création. Les grandes orientations qui seront décidées par la réforme auront naturellement des conséquences et répercussions sur l’ensemble du paysage audiovisuel, sur les acteurs privés et publics des groupes audiovisuels et sur la filière de production et de création.

media+

La présence de plateformes de SVOD n’est toujours pas actée au Festival de la Fiction de La Rochelle. Pourquoi ?

Stéphane STRANO

Je ne sais pas de quelle manière nous pouvons la mettre en place. L’équipe de Netflix est présente durant toute la durée du Festival, même chose pour OCS et Amazon. Nous n’avons pas encore d’œuvres en compétition officielle venant des plateformes. En revanche, nous proposons des avants-premières comme «Le Bazar de la Charité», une série événement de 8X52’ coproduite par TF1 et Netflix. Notre mission est de mettre en avant le travail des créateurs français.