C. SCHÖFER (Groupe M6) : «Sur Téva, 80% de nos documentaires sont réalisés par des femmes»

290
Catherine SCHOFER

Pour la première fois, les chaînes Téva et Paris Première (Groupe M6) étaient présentes à la 33ème édition de Sunny Side of the Doc à La Rochelle. L’occasion pour média+ de discuter de la place du documentaire sur ses chaînes avec Catherine SCHÖFER, Directrice Générale de Paris Première et Téva.

media+

Pour la première fois, Téva et Paris Première étaient présentes au Sunny Side. Quel a été votre programme ?

Catherine SCHÖFER

En effet, pour la première fois, les chaînes Téva et Paris Première (Groupe M6) étaient présentes à la 33ème édition de Sunny Side of the Doc. Ainsi, le lundi 20 juin 2022, en fin de journée, nous avons été très heureux de découvrir que nous avons fait salle pleine pour la présentation de nos chaînes et de notre line-up. Le documentaire  occupe une place importante pour le Groupe M6. Sur Téva, la chaîne des femmes, on retrouve des documentaires de société. Sur Paris Première, nous proposons des documentaires sur la base d’archives.

media+

Que représente le genre documentaire sur Téva et Paris Première ?

Catherine SCHÖFER

Le genre documentaire est présent de manière événementielle. Nous n’avons pas de cases dédiées à ce genre. Chaque film est traité comme une pépite que nous allons mettre en avant dans la meilleure case possible. Sur Paris Première, un documentaire peut très bien accompagner un cycle cinématographique. Nous allons même parfois acheter des films pour créer un événement autour d’un documentaire. Chaque documentaire est unique et fait l’objet d’une programmation spécifique. À noter que sur Téva, 80% de nos documentaires sont réalisés par des femmes.

media+

Sur le genre documentaire, quelle est votre feuille de route ?

Catherine SCHÖFER

Sur Téva et Paris Première, concernant le genre documentaire, l’objectif est de produire 10 à 15 documentaires originaux par an, sous forme de préachat généralement. On reste primo et unique diffuseur de ces projets. Nous faisons aussi de l’acquisition en fonction de notre programmation. Côté budget, pour un documentaire de 52’, notre enveloppe s’élève entre 30.000 et 40.000 euros.

media+

Quel bilan tirez-vous de vos audiences ?

Catherine SCHÖFER

Nous tirons un très bon bilan de ce début d’année 2022, malgré la forte concurrence du secteur audiovisuel et l’évolution des usages. Parmi les chaînes payantes, Paris Première est la plus regardée et Téva demeure dans le trio de tête des chaînes les plus regardées par les femmes.

media+

Allez-vous être impactés par la potentielle fusion entre le Groupe TF1 et le Groupe M6 ?

Catherine SCHÖFER

Si la fusion devait se faire, il serait envisagé que Paris Première rende sa licence TNT payante. Elle serait ainsi distribuée sur tous les Fournisseurs d’Accès Internet (FAI) et les Box.