C. VION (France Télévisions) : «Nous faisons une soixantaine d’audits par an sur les sociétés de production»

353

Christian VION, Directeur général délégué à la gestion, aux moyens et production à France Télévisions

Politique d’audits, part de productions produites en interne, marge des producteurs, comment France Télévisions gère-t-elle ses questions ? Réponse avec Christian VION, Directeur général délégué à la gestion, aux moyens et production à France Télévisions.

media+

Quelle est la politique d’audit à France Télévisions sur les sociétés de production extérieures ?

Christian VION

Depuis une dizaine d’années, nous avons développé une politique d’audit que nous avons accélérée dès 2010. A ce jour, nous faisons une soixantaine d’audits par an. La plupart d’entre elles est effectuée sur des programmes de flux et des séries de fiction. L’intérêt d’un audit est de connaître précisément le coût de production d’une émission par rapport au financement qu’elle perçoit. Cela peut permettre à France Télévisions d’ajuster ses investissements sur des programmes reconduits d’une saison sur l’autre. Nous en faisons aussi dans une moindre mesure sur le documentaire, l’animation et le spectacle vivant.

media+

Quelle est la part des productions produites en interne par France Télévisions?

Christian VION

En création (fiction, documentaire, animation et spectacle vivant), la part produite en interne par l’intermédiaire de notre filiale MFP est encadrée par des textes. Le plafond s’établit à 12,5% du budget création. Aujourd’hui, nous en consommons près de la moitié. Avec la production du feuilleton quotidien en 2018, nous mobiliserons pratiquement la totalité de ce que l’on appelle la «part dépendante filiale». Quant au flux, il n’y a pas de réglementation particulière. Nous sommes à un peu plus de 10% du budget engagé en interne. Après, il est clair que nous avons besoin de toute la créativité existante chez les producteurs indépendants au service de la diversité de nos offres.

media+

Pouvez-vous déterminer les marges réalisées par les producteurs ?

Christian VION

Bien entendu ! La politique d’audit que nous avons été les premiers à développer dans la télévision publique – et qui a été contestée au début par certains producteurs – nous permet aujourd’hui de maîtriser ces marges. Dans le flux il y a une dizaine d’années, les marges étaient très importantes. Si on constate aujourd’hui encore quelques excès, l’audit nous donne la possibilité d’ajuster, de maîtriser et de réduire l’investissement. Après, il est normal qu’un producteur fasse de la marge pour financer sa structure et sa politique de développement.

media+

Comment les budgets de France Télévisions sont-ils contrôlés ?

Christian VION

Nous sommes l’une des entreprises les plus contrôlées au monde avec la Cour des comptes, les commissaires aux comptes et l’Inspection des finances. Nous sommes suivis par une mission de Bercy, «le contrôle général économique et financier» qui vise notamment nos investissements les plus importants. Parfois, il y a aussi des rapports spécifiquement demandés par le gouvernement.

media+

Les budgets alloués aux émissions ne cessent de baisser. La qualité est-elle impactée ?

Christian VION

Jusqu’à présent, je ne pense pas. Le budget des programmes de France Télévisions et ceux des chaînes privées ont été mises sous tension du fait du contexte économique. En réduisant les budgets de programmes et en maintenant le volume de production, des efforts ont été accomplis sans entacher la qualité. On peut aussi optimiser les processus de production.