CANAL+ se félicite d’une opération réussie au Maroc contre le piratage audiovisuel

33

La coalition mondiale d’acteurs du secteur de l’audiovisuel de lutte contre le piratage de contenu, l’Alliance for Creativity Entertainement (ACE), annonce avoir mis fin aux activités de la très populaire plateforme de contenu piraté Electro TV Sat au Maroc. L’arrêt d’un service IPTV au Maroc est une première dans le pays. Cela constitue un véritable tournant dans la lutte contre le piratage audiovisuel au Maghreb et ajoute à la pression légale contre les opérateurs pirates tant au Maroc que dans l’ensemble de la région. En tant qu’opérateur de service d’IPTV (PTV (Internet Protocol Television) : diffusion de programmes TV effectuée en utilisant le réseau Internet) illégal et revendeur de dispositifs illégaux de diffusion de contenu audiovisuel, Electro TV Sat s’adressait essentiellement à un public francophone (90.000 visiteurs par mois) depuis son lancement en avril 2020. Permettant l’accès illégal à 6.000 chaines et 200.000 films et séries, l’impunité de l’activité d’Electro TV Sat était particulièrement préjudiciable pour le Groupe CANAL+, ainsi que pour l’ensemble des ayants droits audiovisuel et sportifs, explique le Groupe dans un communqiué de presse. Après plusieurs mois de travail, ACE est parvenu à suspendre l’activité des deux individus à l’origine de ce service illégal. Ainsi, tous les domaines de la galaxie Electro TV Sat (4 au total) sont désormais inopérants. Cette opération s’ajoute à une autre action réussie d’ACE en début d’année, en Tunisie, qui a conduit à la fermeture de l’opérateur illégal d’IPTV Akfasat (accès illégal à 3.500 chaînes en continu et à plus de 26.000 films et séries). «Membre d’ACE depuis 2020, le Groupe Canal+ qui, depuis de nombreuses années, fait de la lutte contre le piratage un axe fort et continu de sa stratégie de développement dans le monde, se félicite de cette opération réussie d’ACE contre l’une de ses cibles majeures. En tant que leader de l’édition et la distribution de contenu audiovisuel et sportif en France et à l’international, le Groupe CANAL+ ne peut que soutenir et encourager toutes les opérations de lutte anti-piratage au Maghreb, base opérationnelle d’un grand nombre de plateformes de piratage francophone», précise le Groupe. «Le Groupe CANAL+ lutte depuis des années contre le piratage audiovisuel et notre présence au sein d’ACE témoigne de notre implication dans cette lutte. Les réussites successives d’ACE au Maghreb témoignent d’une nouvelle dynamique dans la lutte mondiale contre le piratage et bousculera nécessairement le sentiment d’impunité des revendeurs IPTV pirates, ce dont je ne peux que me réjouir. D’ailleurs, la loi renforçant le dispositif de lutte contre le piratage dans l’audiovisuel et le sport, qui vient d’être votée en France, va dans le sens des valeurs défendues par le Groupe CANAL+», déclare Céline Boyer, Directrice protection du contenu du Groupe CANAL+. «Le vol de contenu en ligne est la plus grande menace pour la communauté créative mondiale. La fermeture d’Electro TV Sat en Afrique du Nord est une démonstration solide de l’impact que les capacités mondiales d’enquête et d’application de la loi d’ACE peuvent avoir sur la réduction de cette menace», a ajouté Jan van Voorn, vice-président exécutif et  responsable de la protection mondiale du contenu pour la Motion Picture Association. « Nous continuerons à travailler sans relâche pour protéger l’intégrité de l’industrie légale du film, de la télévision et du streaming partout dans le monde et apprécions la collaboration continue avec nos partenaires du groupe CANAL+».