Ce que l’acquisition de ZeniMax par Microsoft implique

24

L’acquisition par Microsoft du groupe ZeniMax et de ses studios arrive à point nommé pour le géant de l’informatique, qui va bientôt lancer sa nouvelle Xbox, et pourrait conduire à des changements majeurs dans l’industrie du jeu vidéo.

Microsoft a annoncé lundi le rachat pour 7,5 milliards de dollars de la maison mère de Bethesda Softworks, développeur des franchises à succès «Fallout» et «The Elder Scrolls» et éditeur de «Doom» et «Dishonored». Comme d’autres studios, Bethesda développe des jeux pour la Xbox ainsi que pour sa rivale, la PlayStation, fabriquée par le groupe japonais Sony. 

– Quelle différence pour les joueurs? –

La plupart des jeux vidéos sont disponibles sur des ordinateurs munis de systèmes d’exploitation Windows, développés par Microsoft. Cette situation ne risque donc pas de changer. En revanche, la donne est différente pour les consoles: des titres de la saga «The Elder Scrolls» ou le jeu de tir «Wolfenstein» pourraient bientôt disparaître du catalogue proposé par Sony. «Si vous voulez jouer à Elder Scrolls 6, il vous faudra acheter une Xbox», prédit Michael Pachter de Wedbush Securities. La présence ou non des jeux de ZeniMax sur la prochaine PlayStation dépendra surtout des contrats que la compagnie pourra passer avec Sony. Microsoft pourrait décider de rendre exclusifs à la Xbox les nouveaux épisodes des franchises ZeniMax et cesser de produire pour la PlayStation les versions numériques ou physiques des jeux plus anciens, sauf en cas d’obligation contractuelle.   

– Quelle différence pour les consoles?

L’ajout exclusif de franchises ZeniMax à la nouvelle génération de Xbox pourrait rendre la console plus attrayante lors de son lancement le 10 novembre, deux jours avant celui de la PlayStation 5. Les consoles seront commercialisées à des prix similaires, mais le contenu pourrait faire la différence. «Si vous comptiez acheter une PlayStation pour jouer aux jeux de Bethesda, ce n’est plus le cas», fait remarquer M. Pachter. Toutefois, le rachat de ZeniMax par Microsoft pourrait être bénéfique pour d’autres studios tiers en redirigeant les joueurs décidés à acquérir une PlayStation vers d’autres titres. Le caractère exclusif des jeux de Bethesda pour la Xbox réduirait également la compétition sur la PlayStation pour les autres studios, ce qui pourrait donner naissance à de nombreux nouveaux jeux.

– Plus de jeux dans le cloud?

L’opération devrait aussi accélérer la transition vers les jeux stockés en ligne dans le «cloud» (l’informatique à distance), Microsoft envisageant d’ajouter les titres phares de Bethesda à son service d’abonnement Xbox Game Pass pour consoles et PC. Pour plusieurs experts, Microsoft intensifie ses efforts pour développer ses services d’abonnement et de cloud afin de devenir le Netflix de l’industrie du jeu vidéo.