Chine: RSF lance une campagne à l’occasion des JO 2008

    165

    L’organisation de défense de la presse Reporters sans frontières (RSF) a lancé jeudi une campagne de soutien aux journalistes détenus en Chine baptisée «Pékin 2008», à la veille de l’Assemblée du Comité International Olympique (CIO) et dans la perspective des JO de 2008. RSF a notamment écrit au président du CIO Jacques Rogge pour qu’il dise clairement aux autorités chinoises «que le mépris avec lequel elles traitent la communauté internationale n’est pas acceptable». L’organisation lui demande d’«agir pour les libertés en Chine avant le début des JO de 2008». A cette occasion, l’organisation publie une affiche dans laquelle des menottes remplacent les célèbres anneaux olympiques. «A travers le monde, l’inquiétude grandit quand au déroulement des Jeux de 2008, pris en otages par le gouvernement chinois qui se refuse à agir pour garantir la liberté d’expression et respecter les valeurs humanistes contenues dans la Charte olympique», écrit notamment RSF dans sa lettre à Jacques Rogge. Selon RSF, «il n’est pas trop tard pour obtenir des organisateurs chinois, dont la plupart sont également de hauts responsables politiques, des libérations de prisonniers d’opinion, des réformes des lois répressives ou la fin de la censure». L’organisation dénonce le «cynisme des autorités chinoises qui refusent de libérer la centaine de journalistes et cyberdissidents détenus dans le pays et d’améliorer la liberté d’expression». «Il est temps que le CIO, par votre voix, parle clairement des problèmes. Vos demandes seront entendues et le mouvement olympique en sortira grandi», écrit encore RSF à Jacques Rogge.