CHRISTOPHE SABOT Directeur opérationnel de Direct Star

    238

    Direct Star, la nouvelle venue de la TNT, a été lancée hier soir au VIP Room à Paris. A cette occasion, média+ s’est entretenu avec Christophe Sabot, Directeur opérationnel de Direct Star, nouvelle chaîne du groupe Bolloré Média.
    MEDIA +
    Quel état d’esprit souhaitez-vous insuffler à cette nouvelle antenne ?
    CHRISTOPHE SABOT
    Le canal 17 de la TNT possède une convention de chaînes musicales. Il a donc fallu renouveler le genre de la musique à la télévision. Pour ce faire, nous avons travaillé sur une chaîne clairement moderne et contemporaine. Le coeur de cible s’étire de 25 à 49 ans et nous nous adressons à un public que nous qualifions de «nativement digitale». A cet égard, l’écriture et la conception de la chaîne doivent être abordées différemment. Cela nous a contraints à réfléchir à une écriture télévisuelle innovante. Pour preuve, nous avons lancé un site Internet qui était une sorte de «preview» pour que le public puisse identifier Direct Star sous un angle digital. Les applications iPhone et iPad de Direct Star sont d’ores et déjà disponibles.

    MEDIA +
    75% de la programmation de Direct Star sera consacré aux clips, concerts, magazines et documentaires. Quelles émissions phares comptez-vous mettre à l’antenne ?
    CHRISTOPHE SABOT
    Dans un premier temps, nous avons consacré nos efforts à la mise en production de documentaires ou de portraits qui nous seront livrés courant septembre. La chaîne doit fonder une partie de son audience sur sa propre convention de chaînes musicales. Après avoir diffusé un portrait de 52′ sur Lady Gaga le premier soir de lancement, nous nous consacrerons à Freddy Mercury, Yannick Noah, David Guetta, et aux Black Eyed Peas. Nous aurons un documentaire consacré au «Winter Music Festival» à Miami sur la rencontre de tous les plus grands DJ du monde. Nous préparons également des documentaires ayant un rapport avec la musique, le lifestyle, la fête et l’entertainment.

    MEDIA +
    Introduirez-vous de la téléréalité au sein de Direct Star ?
    CHRISTOPHE SABOT
    La téléréalité de qualité nécessite d’énormes moyens et ces derniers temps, le rapport coût/audience n’a pas été évident pour les chaînes de télévision. Nous avons donc préféré travailler dans un premier temps sur «Morning Star», une matinale conviviale en direct de 7h00 à 9h00 présentée par Mikl. C’est un programme proche d’une animation radio, avec des capsules humoristiques et l’intervention de téléspectateurs via Skype.

    MEDIA +
    Quels animateurs viendront incarnés l’identité de la chaîne ?
    CHRISTOPHE SABOT
    Nous sommes en plein casting. Ce n’est pas parce que nous créons une chaîne destinée aux moins de 50 ans, qu’il faut absolument avoir de jeunes animateurs à l’antenne. Nous avons cherché des «gueules» et pas des animateurs de télévision lisses comme on en voit trop souvent. Nous avons déjà repéré deux à trois animateurs/animatrices qui viendront incarner l’antenne courant septembre-octobre.

    MEDIA +
    Avec 25 millions d’euros de budget, la marge de manoeuvre en termes de création doit être limitée…
    CHRISTOPHE SABOT
    Il faut être malin sur les achats et se positionner dans un créneau sur lequel les concurrents ne sont pas présents. Direct Star essaie de développer une identité alternative sur la TNT. A terme, j’aimerais développer un talk identitaire et participatif.

    MEDIA +
    Côté séries, avez-vous pioché dans le catalogue de Virgin 17 ?
    CHRISTOPHE SABOT
    Nous avons racheté l’intégralité du catalogue de la série «24h» et nous programmerons quatre épisodes d’affilée chaque samedi soir. Nous nous sommes également portés acquéreurs de «30 Rock», «The Office» et de toutes les saisons de «Skins».