Coches de bleues de Twitter : jamais deux sans trois

296

Jamais deux sans trois : après la coche bleue instaurée par Twitter en 2009 pour authentifier les comptes notables, et la coche bleue des abonnés payants lancée puis suspendue dans la plus grande confusion en novembre par Elon Musk, une troisième version a été mise en place lundi. Le point sur «Twitter Blue», cette nouvelle formule censée permettre de diversifier les revenus du réseau social, boudé par certains annonceurs depuis que le milliardaire l’a racheté et imposé sa vision libérale en termes de modération des contenus. Le nouvel abonnement coûte 8 dollars par mois si les utilisateurs souscrivent via le site web, et 11 dollars par mois s’ils passent par l’application mobile d’un appareil de la marque Apple (iPhone ou iPad). Twitter n’a pas fourni d’explication officielle sur cette différence de prix mais Elon Musk a critiqué par le passé la commission de 30% prélevée par Apple sur les dépenses effectuées via l’App Store. Comme la première tentative du lancement avait été marquée par une éclosion de faux comptes, les conditions permettant de s’authentifier ont été renforcées. Les utilisateurs doivent notamment avoir un compte depuis au moins 90 jours, associé à un numéro de téléphone vérifié, et qui ne semble pas «trompeur ou mensonger». Ils devront aussi avoir été actifs au moins une fois dans le mois précédent et ne pas avoir changé leur photo de profil ou leur nom sur Twitter au cours de la semaine précédente. Cet abonnement sera dans un premier temps disponible aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni. L’entreprise de San Francisco n’a pas précisé quand Twitter Blue serait disponible sur les autres smartphones (opérés par Android, c’est-à-dire Google), ni à quel prix. Les utilisateurs possédant déjà une coche suivant l’ancien système gratuit d’authentification des personnalités pourront, a priori, la conserver sans payer pour l’instant, selon le détail des conditions d’utilisation publié par Twitter. Principal intérêt pour les personnes acceptant de débourser de l’argent: une coche censée certifier l’identité de l’abonné, bleue pour les particuliers, dorée pour les entreprises, et, plus tard dans la semaine, grise pour les institutions. Les tweets des abonnés seront considérés comme plus importants que ceux des utilisateurs gratuits, et apparaîtront donc en priorité dans les réponses et les recherches. Twitter a aussi promis à ceux qui acceptent de payer qu’ils verront deux fois moins de publicités que les autres, qu’ils pourront mettre en ligne des vidéos plus longues et retirer un tweet après l’avoir l’envoyé mais avant qu’il n’ait été vu par d’autres sur la plateforme. Ils auront en outre accès à plus d’options pour personnaliser l’application et à des fonctionnalités que le réseau social teste, d’après l’entreprise. En cliquant sur le badge adossé à un compte, il est possible de savoir si l’utilisateur est un abonné à Twitter Blue ou s’il a gardé sa coche bleue gratuite. Dans ce cas, la marque indique qu’il s’agit d’un «compte vérifié dans le passé. Il est peut-être notable ou peut-être pas»