Collaborations extérieures rémunérées: Radio France va durcir ses «règles de déontologie»

483

Radio France va durcir ses «règles de déontologie» concernant les collaborations extérieures pour lesquelles des journalistes du groupe public se font payer, a indiqué sa PDG, Sibyle Veil, dans un entretien au journal «Le Monde» jeudi. Ces déclarations font suite à une enquête du média spécialisé «La lettre A» fin mars. Selon cette enquête, cinq journalistes d’une des radios du groupe public, Franceinfo, ont cumulé leurs fonctions avec des prestations d’animation facturées à des entreprises lors d’événements qu’elles organisaient. «Nous sommes en train de documenter la situation, pour voir s’il y a eu manquement aux règles de déontologie. Celles-ci seront d’ailleurs précisées et durcies. Et des procédures disciplinaires seront engagées là où elles apparaîtront nécessaires», a déclaré Mme Veil au «Monde». Ces collaborations extérieures ponctuelles et rémunérées sont appelées «ménages» dans le jargon des journalistes. Dans son édition de jeudi, la «Lettre A» assure que les cinq journalistes en question sont convoqués à un entretien disciplinaire afin d’»être entendus et de déterminer s’il y a eu instrumentalisation de l’antenne pour des profits particuliers». Selon le média spécialisé, la direction de Franceinfo a demandé à ses 160 journalistes de transmettre «la liste d’éventuelles interventions rémunérées en externe ces deux dernières années».