D. ERNOTTE/ T. CANDILIS (France TV) : «Nous avons engagé un chantier d’harmonisation des antennes»

187

Mardi matin, France Télévisions a présenté à la presse les temps forts de sa programmation de rentrée de septembre. «Rien ne se fait sans vous», tel est le slogan de la nouvelle saison à venir. A l’issue de la présentation, Delphine ERNOTTE-CUNCI, Présidente de France Télévisions ainsi que Takis CANDILIS, Directeur général délégué à l’antenne et aux programmes de France Télévisions, ont pris le temps de répondre à quelques questions.

MEDIA +

L’harmonisation des antennes de France Télévisions a-t-elle été votre priorité cette saison ?

Takis CANDILIS

Suite à la réorganisation de l’entreprise l’année passée, nous avons engagé un chantier d’harmonisation des antennes. Depuis janvier, avec les équipes des programmes et des antennes, nous réfléchissons à offrir aux téléspectateurs, une nouvelle façon de présenter nos programmes avec des fonctions plus claires dans chacune de nos chaînes, qu’elles soient linéaires ou numériques. A cet égard, certains animateurs basculent d’une chaîne à l’autre, ce qui ne se faisait pas dans le passé. Pour preuve, nous allons proposer sur France 2, «10 défis pour la planète», une soirée événement dédiée à la protection de l’environnement, à la santé de notre planète et aux femmes et hommes qui se battent pour la sauvegarder. Elle sera présentée par Anne-Elisabeth Lemoine et Nagui, en présence de Nicolas Hulot.

MEDIA +

France Télévisions a acquis les JO 2024 à Paris. On parle de 150 M€. Vous confirmez ?

DELPHINE ERNOTTE-CUNCI

On ne communique pas sur le montant de l’acquisition. Quand le gouvernement a donné la trajectoire financière de France Télévisions jusqu’à 2022, nous avions dans l’idée que l’on obtiendrait les droits des JO de 2024. Pour compenser, nous faisons des arbitrages pour que l’ensemble du budget consacré au sport reste le même mais s’équilibre avec les JO. Il y a des droits mineurs que l’on ne va pas renouveler, et la direction des sports fait des efforts en matière d’efficacité et de droits de production. Pour autant, nous avons l’intention de conserver toutes les grandes compétitions qui font la signature de France Télévisions, à savoir le Tour de France, Roland Garros, le rugby, etc.

MEDIA +

Quel est le coût de grille de France Télévisions ?

DELPHINE ERNOTTE-CUNCI

Le budget est globalement à la baisse. Pour la deuxième année consécutive, nous avons essayé de protéger les programmes en faisant des économies ailleurs. Mais nous devions trouver 75 M€ cette année, soit une baisse nette de 50 M€ des recettes publiques, l’évolution naturelle des charges ainsi qu’une baisse de 25 M€ du coût de grille.

MEDIA +

Où ont été appliqués les arbitrages ?

TAKIS CANDILIS

Il y a eu un certain nombre d’arrêts d’émissions. On se recentre sur les moments où il y a davantage de public. Certains programmes tôt le matin ou le week-end n’ont pas été reconduits pour dégager des moyens ailleurs.

MEDIA +

Confirmez-vous l’arrêt de «Stupéfiant !» sur France 2 ?

TAKIS CANDILIS

C’est exact, le magazine n’est pas maintenu. Mais d’un commun accord avec le producteur, la marque est transférée en collection documentaire sur France 5 avec plusieurs Prime et des déclinaisons numériques prévues. Léa Salamé sera aux commandes.

MEDIA +

Quelle place octroyez-vous à la culture ?

TAKIS CANDILIS

La culture est partout dans la grille. Dès la rentrée, chaque lundi soir en 2ème partie de soirée, France 2 lance une nouvelle case culture avec des spectacles vivants, stand-up, concerts et musique, avec la captation de concerts de la nouvelle scène. De son côté, France 5 proposera le samedi soir à 22h25, «Passage des arts», présenté par Claire Chazal avec son offre d’opéra, théâtre et spectacle vivant… Ce rendez-vous s’inscrit en complément de la déclinaison quotidienne à 20h20 pour un face-à-face de 26’ avec un invité.

MEDIA +

Un mot sur les divertissements ?

TAKIS CANDILIS

Il y a un vrai renouvellement. Parmi les projets : «La Boîte à Secrets», un emotainment présenté par Faustine Bollaert sur France 3, «Ma Lettre..» animé par Sophie Davant sur France 2 et le retour de «Jeux sans frontières» proposé par Nagui. De son côté, Jean-Luc Lemoine arrive sur France 3 avec des Prime d’humour et une hebdo le samedi. Sans oublier le divertissement grand spectacle avec «Boyard Land», un Fort Boyard d’hiver que l’on retrouve dès cette fin d’année, ou encore «La Course des champions» au Stade de France.

MEDIA +

Que devient véritablement France 4?

DELPHINE ERNOTTE-CUNCI

L’année dernière, le gouvernement avait annoncé l’arrêt de France 4 à l’été 2020. A ce jour, il y a des discussions pour savoir si les conditions de déploiement de l’accès au numérique sur le territoire sont suffisantes pour être garanties à tous les enfants, et ainsi assurer la bascule du linéaire au numérique. Néanmoins, ça ne change pas le sens de l’histoire qui est d’avoir une offre numérique puissante pour les enfants. C’est une bascule des usages des chaînes traditionnelles vers le digital. Ça ne change pas notre stratégie, c’est une question d’ajustement de calendrier. Nous avons décidé de regrouper les trois marques que sont France 4, Zouzous et Ludo sous la marque unique Okoo. Il sera ainsi possible de personnaliser les contenus en fonction de l’âge de l’enfant. Pour rappel, France Télévisions est aujourd’hui la première offre sur les enfants : 7,4 M d’entre eux sont en contact avec nos programmes chaque mois.