Delphine Batho, députée EDS, réclame un moratoire sur la 5G

24

Delphine Batho, députée EDS (Ecologie, Démocratie, Solidarité), a réclamé mardi un moratoire sur la 5G, s’interrogeant sur l’utilité et l’impact environnemental de cette technologie. Outre son impact sur la santé, qui reste selon elle «une interrogation», l’ancienne ministre socialiste de l’Ecologie a dit sur France 2 «défendre un moratoire», en déplorant qu’«il n’y a(it) eu aucun débat démocratique sur la 5G». «Le vrai problème, c’est que la 5G va augmenter la consommation d’électricité et induire le fait qu’on va mettre à la poubelle des milliers de terminaux, smartphones, etc. Est-ce que c’est utile? Est-ce que c’est la priorité d’accélérer encore ce type de consommation», a-t-elle demandé. «Est-ce qu’on peut aujourd’hui en 2020 se lancer dans une technologie qui augmente d’au moins 2% la consommation d’électricité de la France sans aucun débat, comme si ça ne posait pas de problème ?», a-t-elle insisté. Alors qu’on lui faisait remarquer que cette technologie représentait le progrès, Delphine Batho a considéré que «ça reste à démontrer». L’Arcep, le régulateur des télécoms, a fixé à septembre les enchères pour l’attribution des nouvelles fréquences 5G. Les 1ères offres commerciales pourraient être disponibles en France avant la fin de l’année.