Denis Mermet, P.-D.G. d’Adventure Line Productions

    888

    média+ : Votre programme phare, «Fort Boyard», a débuté sa 18ème saison samedi 23 juin sur France 2 et 4 millions de téléspectateurs ont répondu présents soit 22% de pda (source Médiamétrie), êtes-vous satisfait de ce démarrage ?

    Denis Mermet : Oui très, c’est un joli score. Cela prouve que le jeu a un public fidèle. Depuis 18 ans, le programme ne s’est jamais interrompu. Il faut savoir que derrière tout ça il y a un réel investissement créatif, nous essayons de nous renouveler chaque année avec de nouvelles créations et de nouvelles épreuves. Et si on regarde bien, il y a eu énormément d’évolution entre la première saison et aujourd’hui.

    média+ : C’est d’ailleurs le programme français le plus exporté dans le monde.

    Denis Mermet : Tout à fait et de loin puisqu’on a terminé l’été avec 2 200 éditions produites sur le Fort, ce qui est une première au plan mondial pour un programme tourné au même endroit et sur un même concept. Cette année, nous sommes dans la norme avec une diffusion dans six pays, à savoir la France, la Belgique, la Grèce, la Turquie, la Bulgarie et la Serbie avec des tournois en commun pour les trois derniers pays. Il faut savoir que l’on exporte à la fois la production mais aussi le format, les pays ont juste à venir avec leurs candidats et leur présentateur. Et là, encore, nous sommes un cas unique parce qu’en général les producteurs vendent le format tout seul, c’est très rare de vendre les deux ensemble.

    média+ : Quels sont vos projets en cours ?

    Denis Mermet : Il y a pas mal de choses. On redémarre «Pop Stars» pour M6. Nous avons également proposé à France 2 un projet de jeu de 52′ qui serait à la fois un jeu d’aventure et de connaissances, et qui se passerait dans un grand musée. Nous attendons une réponse mais le projet est déjà bien avancé et sera vraisemblablement diffusé en fin d’année sur 12 épisodes avec Olivier Minne comme présentateur. Nous sommes également en train de signer une option de vente sur un format de jeu quotidien avec la Russie, la BBC et nous négocions avec les Etats-Unis et le Canada.

    média+ : Et qui sera diffusé en France également ?

    Denis Mermet : Non, je ne pense pas. Il est plus facile de vendre à l’étranger qu’en France parce qu’il y a plus de cases disponibles.

    média+ : Vous vous lancez dans la production de séries jeunesse avec «Foudre» qui sera diffusée sur France 2 dans l’émission KD2A à partir de la mi-juillet, pouvez-vous nous parler de ce programme ?

    Denis Mermet : C’est une formidable expérience. Notre spécificité est de produire des «moutons à cinq pattes» puisque avec un budget de fiction jeunesse, nous sommes arrivés à produire une fiction dont les deux tiers se déroulent en Nouvelle Calédonie. France 2 est d’ailleurs ravie du résultat et nous sommes en train d’écrire la suite.

    média+ : A combien s’élève le budget ?

    Denis Mermet : Il s’agit du budget classique de fiction jeunesse à France 2, c’est-à-dire autour de 1,5 million d’euros pour 26 épisodes de 26′, auxquels vous ajoutez l’aide du CNC. Là où d’autres producteurs, avec le même budget, tournent dans une cours de récré la vie de trois lycéens, nous on réalise une vraie aventure à l’autre bout du monde.

    média+ : Comptez-vous produire d’autres programmes jeunesse ?

    Denis Mermet : Nous sommes en train de développer un projet qui sortira à l’automne, au moment des vacances de la Toussaint, pour une chaîne enfant du groupe Canal. Il s’agira d’un programme musical, dont on n’a pas encore le titre définitif. Il sera probablement co-produit avec une chaîne belge et une canadienne. Nous tournons également pour Gulli une deuxième série de 26 épisodes de 26’du programme de divertissement et de connaissance intitulé «Trop fort l’animal».Il démarrera à la rentrée.

    média+ : Envisagez-vous de produire davantage pour les chaînes du câble et du satellite ?

    Denis Mermet : Oui, c’est important pour nous, le tout c’est de trouver des programmes qui soient adaptés aux budgets de ce type de chaînes. On essaie d’ailleurs de réunir des chaînes francophones pour arriver à avoir des coûts partagés entre plusieurs diffuseurs.

    Société de Production : Adventure Line Productions

    • Les Dirigeants:
    – Denis Mermet, Président directeur général

    • Coordonnées:
    39 rue de l’Est
    92100 Boulogne Cedex

    • Activités principales : TV Plateau

    Emissions produites :
    Adventure Line Productions (ALP), filiale d’Expand, est spécialisée dans le développement, la production, l’adaptation et la distribution de formats télévisés de divertissement et d’aventure pour de nombreuses chaînes en France et à l’international. ALP produit des émissions telles que «Fort Boyard», «Koh-Lanta», «Popstars» ou encore «La chasse au trésor».