Destinée aux 15-34 ans, France 4 diversifie sa grille sans changer de cible

    185

    Chaîne gratuite de la télévision numérique terrestre, France 4 diversifie sa grille de rentrée 2008 avec deux nouveaux magazines, sans pour autant changer de cible, les 15-34 ans. «C’est la grille la plus riche, la plus ambitieuse et la plus complète de France 4 depuis son lancement», il y a quatre ans, a assuré d’emblée Claude-Yves Robin, directeur de la chaîne, par ailleurs directeur de France 5. Selon Bruno Gaston, directeur de l’antenne et des programmes, France 4 va investir «un nouveau terrain», avec trois magazines de société, qui s’ajouteront aux thématiques habituelles de la chaîne (musique, spectacle vivant, humour, sport et fiction). Une fois par mois, à 20h45, à partir du 21 octobre, France 4 proposera «Questions de génération», présenté par le journaliste Samuel Etienne et réalisé dans un lycée de Paris ou de la région parisienne, qui reste à choisir. Pour chaque numéro, à partir de quatre reportages sur des sujets d’actualité, un panel de lycéens de 1ère et de terminales interrogeront un invité politique. Dans ce magazine, «les responsables politiques qu’on voit ailleurs seront différents, parce que les questions seront différentes», espère Samuel Etienne. La chaîne annonce aussi «Global Resistance», un magazine bimensuel de 70′ présentée par Daphné Hezard à partir de novembre. La jeune femme se propose de découvrir aux quatre coins de la planète «les militants altermondialistes les plus allumés» et les «initiatives les plus originales». Enfin, France 4 diffusera le 1er novembre, un docu-fiction de 90′, sorte de «road movie» réalisé en filmant un jeune comédien, Rachid Djaïdani, qui a parcouru le Texas en mobylette. «Rachid au Texas» sera également diffusé en avant-soirée sous forme d’un module quotidien de 6′, du 6 au 31 octobre. Interrogé sur ses objectifs, Claude-Yves Robin s’est montré résolument optimiste sur l’avenir d’une chaîne dont l’existence même, selon certains, était menacé par les projets du gouvernement sur France Télévisions. Il estime que France 4, avec un coût de grille de 21 millions d’euros pour 2008, peut franchir la barre de 1% de part d’audience au plan national (contre 0,9% aujourd’hui), et parvenir «en tête de peloton» des nouvelles chaînes de la TNT.