Donald Trump ne s’étonne pas de l’accusation de harcèlement sexuel d’Harvey Weinstein

186
VIRGINIA BEACH, VA - SEPTEMBER 06: Republican presidential nominee Donald Trump pauses during a campaign event September 6, 2016 in Virginia Beach, Virginia. Trump participated in a discussion with retired Army Lieutenant General Michael Flynn. (Photo by Alex Wong/Getty Images)

Le président américain Donald Trump a déclaré samedi ne pas être surpris par les accusations selon lesquelles le puissant producteur hollywoodien Harvey Weinstein aurait harcelé sexuellement des femmes pendant près de trente ans. «Je connais Harvey Weinstein depuis très longtemps, je ne suis pas du tout surpris de voir cela», a dit le président à des journalistes. Une enquête du New York Times a affirmé jeudi que le producteur de «Gangs of New York» et de «Shakespeare in love» était accusé par plusieurs femmes, dont les actrices Ashley Judd et Rose McGowan, d’avoir tenté de les masser, de les avoir forcées à le regarder nu ou d’avoir promis de les aider dans leur carrière contre des faveurs sexuelles. Harvey Weinstein étant un fervent démocrate, les Républicains se sont saisis de ces accusations. Le producteur avait notamment organisé une levée de fonds pour l’ex-candidate à la présidentielle Hillary Clinton. De nombreux élus démocrates ont promis, après l’éclatement du scandale, de reverser les donations de Harvey Weinstein à des organisations caritatives. Donald Trump avait lui-même été au centre d’un scandale sexuel l’an dernier après la publication d’une vidéo le montrant tenir des propos obscènes pour décrire des femmes. Interrogé à nouveau samedi sur cette vidéo, il a répété qu’il ne s’agissait, selon lui, que de «propos de vestiaires».