Droits TV: la LFP et beIN Sports signent «un accord majeur» de diffusion en Afrique avec les opérateurs Canal+ et Kwesé

301
beIN SPORTS LOGO

La Ligue de football professionnel (LFP) et la chaîne beIN Sports, qui détient la distribution exclusive des droits télévisés du Championnat de France à l’international, ont annoncé lundi la signature d’«un accord majeur» de diffusion en Afrique subsaharienne avec les opérateurs Canal+ et Kwesé. Les 2 groupes, Canal+ en langue française, et Kwesé, en langues anglaise et portugaise, ont acquis auprès de beIN Sports, les droits de la L1, de la L2 et de la Coupe de la Ligue, pour six saisons (de 2018/2019 à 2023/2024) «sur l’ensemble des territoires d’Afrique subsaharienne», ont annoncé les 2 entités dans un communiqué commun. Le montant de l’accord n’a pas été communiqué mais, selon le quotidien «L’Equipe», il devrait rapporter 33 millions d’euros par an «contre 13 millions d’euros actuellement». «Ce 1er résultat nous encourage à poursuivre la stratégie de vente définie et confirme l’attractivité grandissante de la Ligue 1 grâce aux investissements des clubs pour recruter de nouvelles stars, former de nouveaux talents et se doter d’infrastructures modernes», s’est félicité Didier Quillot, DG de la LFP, cité dans le communiqué, en référence notamment à l’arrivée de la star Neymar au Paris SG cet été. «Nous sommes confiants que ces accords ne sont que les prémices de nouveaux partenariats, permettant une diffusion internationale de plus en plus large», a pour sa part espéré Yousef Al-Obaidly, directeur général délégué de beIN Media Group, alors que d’autres zones géographiques comme le Brésil ou l’Amérique du Nord pourraient suivre. Cette annonce survient quelques jours après l’annonce des clubs de L1 de leur volonté de créer une société chargée du développement économique du foot professionnel, et notamment de la commercialisation des droits TV français, beaucoup moins importants qu’en Angleterre ou en Espagne. A titre de comparaison, les droits TV à l’étranger de la Premier League ou de la Serie A italienne s’élèvent respectivement à 1,3 milliard d’euros et 371 millions d’euros par an, contre 80 millions d’euros annuels pour la Ligue française sur la période 2018-2024.