S. PLASSERAUD (We Are Social) : «69% des Français déclarent utiliser YouTube»

223

We Are Social et Hootsuite dévoilent la dernière édition 2018 de leur Rapport Digital annuel, qui délivre les dernières données et tendances internationales du digital, du social media, du mobile et du e-commerce. Tour d’horizon avec Sandrine PLASSERAUD, Présidente et Fondatrice de We Are Social.

média+ : Le nombre d’internautes dans le monde franchit le cap des 4 milliards. Comment l’analysez-vous ?

Sandrine PLASSERAUD : Couvrant 239 pays, la septième édition de ce rapport annuel nous apprend en effet que le nombre d’internautes dans le monde a dépassé les 4 milliards en 2018 : plus de la moitié de la population mondiale est désormais connectée. Les réseaux sociaux rassemblent aujourd’hui presque 3,2 milliards d’utilisateurs actifs qui échangent ensemble, s’informent ou encore interagissent. Plus de 9 sur 10 y accèdent via des appareils mobiles. On compte 11 nouveaux utilisateurs de réseaux sociaux chaque seconde. Quasiment 1 million de personnes par jour a fait ses premiers pas sur les réseaux sociaux en 2017. Ce n’est pas uniquement le nombre d’internautes qui a augmenté au cours de ces 12 derniers mois, mais également le temps passé sur internet. L’internaute moyen passe environ 6 heures par jour à utiliser des appareils et des services connectés à internet, ce qui représente environ un tiers de son temps en dehors de ses heures de sommeil.

Comment se positionne la France par rapport à l’international ?

La France fait partie des pays occidentaux les plus matures. 88% de la population française est connectée à internet (+0,9% sur 1 an). C’est un chiffre relativement fort et pourtant, nous sommes juste au-dessus de la moyenne européenne à 80% (en croissance à +6%). Nos voisins Allemands enregistrent un taux de pénétration sur internet de 91%, contre 95% en Angleterre. Néanmoins, l’Hexagone se place au-dessus des Italiens (73%) et quasiment au même niveau que les Espagnols (85%). Quand on regarde les réseaux sociaux, ce constat est similaire. La France n’a pas le taux de pénétration le plus avancé. 38 millions de Français accèdent aux réseaux sociaux soit 58% de la population (en progression de +6% sur 1 an). Une fois encore, nous sommes en dessous de nos voisins anglais (66%).

média+ : Facebook demeure-t-il le réseau social dominant dans le monde ?

Sandrine PLASSERAUD : En analysant les plateformes social media les plus utilisées, quel que soit le devices, on constate effectivement la pleine domination de Facebook dans le paysage mondial avec une croissance de 15% en 1 an, pour atteindre un total de près de 2,17 milliards d’utilisateurs début 2018. Dans l’Hexagone, 69% des Français déclarent utiliser YouTube, suivi de Facebook à 65%, Facebook/Messenger à 41%, Instagram à 26% et Twitter à 24%. Facebook continue sa domination quel que soit les âges. La croissance de la plateforme s’est surtout fait ces derniers temps sur des personnes de plus de 40 ans. YouTube s’est repositionnée et se défini aujourd’hui comme un réseau social. Les commentaires nourrissent les vidéos et vice-versa. WhatsApp est désormais l’application de messagerie n°1 dans 128 pays à travers le monde, tandis que Facebook Messenger l’est dans 72 pays. 80% des conversations entre les gens n’ont pas lieu sur les réseaux sociaux mais sur des messageries. C’est une nouvelle typologie d’interactions.

média+ : 5,1 milliards de personnes possèdent désormais un téléphone portable. Qu’est-ce que cela sous-entend ?

Sandrine PLASSERAUD : Le mobile devient la première porte d’entrée à la connexion internet au niveau international. La moitié des téléphones utilisés actuellement sont des smartphones, facilitant l’accès à internet pour les utilisateurs. 2/3 de la population mondiale possède donc un téléphone portable. Chez nous, il n’y a que 75% des Français qui ont un téléphone portable. C’est assez surprenant. Quand on sait que l’accès internet se fait essentiellement par mobile, on comprend que d’autres pays nous dépassent par rapport à la connectivité sur internet.