Droits TV: Mediapro serait prêt à retransmettre la fin de saison de Ligue 1

284

Mediapro serait prêt à retransmettre la fin de saison de Ligue 1 si elle était retirée à ses diffuseurs actuels Canal+ et beIN, qui ont suspendu leurs versements, affirme son Président Directeur Général Jaume Roures dans une interview à paraître  ce jeudi dans «L’Equipe». «S’il y avait une bonne foi contractuelle, ils auraient versé la partie correspondant aux matches diffusés. Il faut aider la Ligue et les clubs dans cette situation. On ne peut pas en profiter pour les mettre dans une plus mauvaise passe», lance le Président Directeur Général  du groupe sino-espagnol. 

Mediapro a acquis à prix d’or les droits des Ligue 1 et Ligue 2 de football, dont il sera le diffuseur à compter de la saison prochaine. «Nous sommes d’ailleurs disposés à prendre la place de Canal+ et beIN si les choses ne s’arrangent pas», soit «à diffuser la fin de la saison 2019-2020, même si elle se joue en juin ou en juillet», assure Jaume Roures. Après l’interruption des compétitions françaises pour cause de coronavirus, les diffuseurs actuels de la Ligue 1, Canal+ et BeIN, ont suspendu leurs paiements des droits TV, privant les clubs de football français d’une partie essentielle de leurs revenus. Quatre présidents de clubs ont été désignés pour négocier avec Canal+, dont le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi, également patron de beIN. Une double casquette que Jaume Roures «n’arrive pas à comprendre». 

Le président de Mediapro assure que son groupe a «les moyens» de tenir ses engagements avec la Ligue, même si des incertitudes planent sur le début de la saison 2020/2021. «On parle avec la Ligue. Ils veulent démarrer la saison fin août ou début septembre. Si ces délais sont tenus, on va verser l’argent que l’on devait verser en août», souligne Jaume Roures. 

Mediapro maintient le lancement d’un abonnement à 25 euros pour le foot français en début de saison prochaine, avec pour objectif le recrutement de 3,5 millions d’abonnés «à la fin de la 1ère saison ou au début de la deuxième».