E. ALIX (L’Équipe) : « Nous traitons l’e-sport comme les autres sports »

264

L’Équipe devient le partenaire média de Riot Games, l’éditeur du jeu «League of Legends». Après avoir diffusé la Division 2 française de ce même jeu en 2020, L’Équipe renforce ainsi son offre e-sport. Entretien avec Emmanuel ALIX, Directeur du numérique à L’Équipe.

media+

Quelle est la genèse du partenariat entre L’Équipe et l’éditeur de jeu Riot Games ?

Emmanuel ALIX

Nous discutons avec Riot Games depuis quelque temps déjà. L’année dernière, nous avions diffusé la Division 2 de «League of Legends» en France sur notre plateforme et sur Twitch. Cette fois-ci, nous souhaitons aller plus loin pour enrichir notre rubrique e-sport, et notre traitement du jeu. Le partenariat avec Riot Games nous donne accès à des contenus pour récupérer des vidéos, des résumés de compétitions, proposer en direct les résultats et statistiques, et avoir des accès privilégiés à certains joueurs pour ensuite monter des sujets vidéo. Sur le e-sport, c’est la première fois que nous nous associons avec un éditeur de jeu. Nous leur offrons en échange une visibilité qui vient légitimer leur positionnement de compétition sportive. Nous traitons l’e-sport comme les autres sports. Ces acteurs ont besoin de s’associer à des médias grands publics pour étendre leur couverture et le nombre de personnes qu’ils peuvent toucher à travers leurs jeux et compétitions.

media+

L’Équipe investit l’e-sport depuis 5 ans. Est-ce aujourd’hui un vrai pilier ?

Emmanuel ALIX

Le football, le tennis et le rugby restent les sports les plus suivis sur notre site. Néanmoins, nous sommes convaincus que l’e-sport doit être développé pour que nous puissions toucher des publics plus jeunes. On y va petit à petit, à l’image du marché qui se développe. On a lancé une fois par mois, «L’Équipe Esport», une émission sur Twitch et notre site qui décrypte l’e-sport. Des annonceurs commencent à s’intéresser fortement à ce secteur. Notre rubrique e-sport enregistre plus de 750.000 visiteurs uniques/mois, en progression d’année en année. En comparaison, les supports de L’Équipe réunissent entre 13 et 15 millions de visiteurs mensuellement.

media+

Développez-vous d’autres émissions sur Twitch ?

Emmanuel ALIX

Nous avions tenté de diffuser des programmes comme «L’Équipe du soir» sur la plateforme, mais il nous semble plus cohérent de créer des rendez-vous sur-mesure pour Twitch et sa communauté. En ce sens, nous avons la même démarche sur Snapchat avec des contenus dédiés pour toucher des publics plus jeunes.

media+

Comment résumez-vous la stratégie numérique de L’Équipe ?

Emmanuel ALIX

Nous souhaitons transformer un modèle historiquement payant et développer les abonnements numériques. Pour cela, nous devons avoir une base d’audience très large et toucher tous les publics. Quand les 15-20 ans auront un meilleur pouvoir d’achat, nous voulons qu’ils puissent s’y abonner facilement. Tout cela se construit dans le temps. Voilà pourquoi on va sur tous les terrains pour toucher le public et le transformer in fine en abonné. Pour que l’on génère, sur le numérique, le chiffre d’affaires d’une vente en kiosque du journal, il nous faut beaucoup plus d’abonnés. Les ventes en kiosque baissent structurellement d’année en année, nos abonnés numériques progressent, mais la valeur d’un journal en kiosque à 2€, n’a pas la même valeur qu’un abonnement numérique à 9,99€/mois.

media+

Par quoi passe votre démarche ?

Emmanuel ALIX

Par le développement des abonnements, et l’ajout de nouveaux formats de contenus vidéos et audios pour les abonnés. L’offre d’abonnement doit s’enrichir pour qu’elle devienne indispensable pour tous les fans de sport. Nous devons proposer aussi une expérience de temps longs pour couvrir l’intégralité des sports. Pour cela, nous travaillons sur une plateforme dédiée aux abonnés qui verra le jour dans les prochains mois.