E. BRION (ACCES) : « Il est primordial que les pouvoirs publics allègent les contraintes qui pèsent sur les éditeurs»

117

L’ACCES, l’Association des Chaînes Conventionnées Éditrices de Services, fête ses 25 ans. L’occasion pour média+ d’évoquer la nouvelle identité visuelle de l’association et de dresser le bilan sur l’industrie des chaînes thématiques en France avec Éric BRION, secrétaire général et Valérie GILLES-ALEXIA, Présidente de l’ACCES.

Pour ses 25 ans, l’ACCES dévoile un nouveau logo. Comment évolue-t-il ?

Éric BRION

À l’occasion de son 25e anniversaire, l’ACCES (Association des Chaînes Conventionnées Éditrices de Services) a décidé de modifier son identité́ visuelle. Ce nouveau logo a été créé par l’agence 2ACK, dont le fondateur, Olivier Schaack, connaît parfaitement le monde des chaînes thématiques, puisqu’il fut longtemps le directeur artistique du Groupe Canal+ et qu’il vient de rejoindre TV5MONDE. La première évolution concerne le passage en majuscule de la lettre E (Éditeur), qui incarne le mot symbole et commun à toute cette industrie. Le second mouvement graphique est l’intégration d’une esquisse de cadre en haut à droite du logo, qui symbolise l’ensemble des écrans sur lesquels les chaînes et services thématiques payants sont disponibles (télévision, mobile, ordinateur et tablette).

Qu’en est-il de votre site web ?

Valérie GILLES-ALEXIA

Depuis le lundi 10 octobre 2022, l’ACCES propose un nouveau site internet (www.acces.tv). Ce dernier a été réalisé par Claire et Net, l’agence digitale spécialisée dans les Industries Culturelles et Créatives. L’objectif de ce nouveau site est de regrouper l’ensemble des éléments de l’information disponible sur l’industrie de la télévision payante en un seul endroit, qu’il s’agisse des questions économiques, des études, des questions règlementaires, des affaires sociales ou de la vie du secteur. Parmi les nouveautés du site, la création d’une rubrique emploi qui regroupera l’ensemble des annonces des éditeurs et la création d’une newsletter destinée à l’ensemble des acteurs du marché́.

À l’occasion de ses 25 ans, l’ACCES a commandé une étude sur l’industrie des chaînes thématiques en France. Qu’en retenez-vous ?

Éric BRION

Il n’existait pas d’étude de référence sur l’industrie des chaînes thématiques en France. C’est la raison pour laquelle, nous avons demandé à NPA CONSEIL et DATAXIS de faire un bilan de leur activité́, de leurs évolutions et de dresser les pistes qui montrent que leur avenir est sans doute plus favorable qu’on ne le dit souvent. L’étude rappelle d’abord la place structurante des chaînes payantes dans le paysage audiovisuel Français. Avec un chiffre d’affaires de 1,2 milliards d’Euros en 2021 (soit 15% de l’audiovisuel français), 83 millions d’euros investis dans la production cinématographique et audiovisuelle, 4537 CDI et 1920 intermittents et 22 millions de foyers abonnés, les 114 chaînes thématiques ont pris une importance grandissante dans l’industrie télévisuelle de notre pays.

Quels sont les relais de croissance possible pour l’industrie des chaînes thématiques en France ?

Valérie GILLES-ALEXIA Après une décennie marquée par l’arrivée des plateformes internationales, les éditeurs de chaînes thématiques ont su s’adapter et consolider leur place sur le marché́ français dans un contexte de concurrence agressive. Quant aux prochaines années, elles sont porteuses d’un fort espoir lié au développement de la 5G, de l’OTT, de l’export, du dynamisme de l’IPTV et aux nouveaux formats de services. Dans ce contexte, il est primordial que les pouvoirs publics allègent les contraintes qui pèsent sur les éditeurs afin qu’ils puissent lutter à armes égales et contribuer au rayonnement de la culture française à l’international