Endemol demande une mise en demeure du concours Miss Prestige National

178

 

La société de production Endemol et la Société Miss France ont adressé samedi des mises en demeure aux organisateurs du concours Miss Prestige National, sous l’égide des fidèles de Geneviève de Fontenay, prévu dimanche au lendemain de la finale Miss France, a-t-on appris auprès des deux parties. «Il est interdit à Madame de Fontenay d’organiser toute élection nationale le 4 décembre, ou à tout autre date, directement ou par personnes interposées», peut-on lire dans la mise en demeure signée Albert Benhammo, président de la société Miss France. La société Miss France reprend ainsi le jugement du tribunal arbitral du 7 novembre qui a reconnu, à titre conservatoire, la clause de non-concurrence de la dame au chapeau qui la lie jusqu’en 2013 avec Endemol dans le cadre du contrat de vente de la société Miss France en 2002. Une astreinte de 100.000 euros a été fixée par le tribunal en cas de non respect du jugement. «Nous vous mettons en demeure par la présente de cesser immédiatement d’organiser l’élection Miss Prestige National (…) En maintenant l’organisation de cette élection, votre société se rendre directement complice de la violation d’une décision de justice exécutoire», ajoute M. Benhammo dans cette mise en demeure.