Entretien avec … Carine Chardon, Senior Counsel Legal & Regulatory Affairs

    215

    Le Média Club s’est réuni hier matin afin de débattre sur le paysage médiatique allemand. Carine Chardon, Senior Counsel Legal & Regulatory Affairs chez «Premiere AG», un acteur majeur de la télévision payante allemande, était l’une des trois membres du club à présenter la mutation du marché des médias dans ce pays. L’occasion pour média+ de se pencher sur ce pays voisin.

    média+ : A quoi ressemble le paysage médiatique allemand?

    Carine Chardon : Le marché télévisuel allemand s’étend à 37 millions de foyers (la France en a 24). Le paysage médiatique laisse une grande part au service public : 23 chaînes sur les 350 existantes contre 119 pour le secteur privé. Chaque chaîne a le droit à trois chaînes thématique sur le câble. En audience journalière le service public détient 46% de pda environ. Les chaînes généralistes, qui sont très nombreuses, totalisent plus de 70% des parts d’audience. Côtés infrastructures, elles sont fortement câblées, c’est une vraie différence en comparaison de la France, puisque la moitié des foyers allemands reçoit la télévision par ce moyen. La TNT est peu utilisée, seulement 5 à 11% des foyers sont équipés. Ce sont surtout les ménages qui sont autour des grandes agglomérations qui y ont recours car économiquement ce moyen n’est pas viable. Par contre, la numérisation est en retard, si on compare les avancées des autres pays de l’Union Européenne, ce qui bloque le développement de la télévision du pays. Côté redevance, elle est de 204 euros soit beaucoup plus chère qu’en France (ndlr : 116 euros). Et pour contrôler les chaînes nous n’avons pas un seul Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) mais 14…

    média+ : Concernant les nouvelles technologie, où en est l’Allemagne?

    Carine Chardon : Tout ce qui est nouvelles technologies n’a pas en ce moment un grand succès en Allemagne : la HD TV est presque insignifiante. Seule la chaîne Première en propose et cela représente 110 000 abonnés. Pour la TMP nous n’en sommes qu’à l’état de discussion. Aujourd’hui on tente de passer en DVBH mais ça n’est pas prêt d’être commercialisé.

    média+ : Quels sont les grands acteurs du paysage audiovisuel allemand?

    Carine Chardon : Les opérateurs du câble sont très puissants. Il s’agit de Kabel Deutschland, présent dans 13 états, Unity Média, pour l’Hesse et la Westphalie ainsi que Kabel Baden Württenberg présent en Baden et Württenberg. Sachant qu’aujourd’hui les trois sont aussi opérateurs télécoms, leur poids est donc considérable.

    média+ : Quel consommateur médiatique est le citoyen allemand ?

    Carine Chardon : Le citoyen allemand consomme beaucoup la radio. Les stations sont locales et nettement plus nombreuses que la télévision. Cette dernière est surtout regardée entre 18h00 et 20h00. Le prime time débute à 20h15, le Journal Télévisé ne dure que 15′ et il n’y a plus de publicité à partir de 20h00, seulement du sponsoring.