Jean-Luc Azoulay, actionnaire principal d’IDF 1

    262

    Lancée depuis le 20 mars sur le canal 22, IDF 1 est l’une des sept nouvelles chaînes locales de la TNT de la région parisienne choisies par le CSA . Rencontre avec Jean-Luc Azoulay, actionnaire principal de la chaîne, pour nous présenter sa nouvelle création.

    média+ : Pouvez-vous nous présenter IDF1?

    Jean-Luc Azoulay : IDF1 est une chaîne régionale qui s’adresse directement aux téléspectateurs, c’est une chaîne qui se veut intéractive. Ce n’est pas un «robinet d’images». Ses programmes sont familiaux, conviviaux et dynamiques avec des animateurs vedettes comme Dorothée et toute son équipe. Nous sommes également la chaîne du PSG, avec notre magazine «PSG: le mag» qui contient des images et des interviews inédites. Mais il y a également de grands rendez-vous de débats sur l’actualité régionale. D’autre part, la chaîne est itinérante. Tous les jours nous sommes en duplex d’une ville de la région parisienne. Son budget est de 7 millions d’euros.

    média+ : Votre programmation est fortement axée sur les années 80-90, est-ce les trentenaires d’aujourd’hui que vous ciblez ?

    Jean-Luc Azoulay : Ce n’est pas du tout une programmation des années 80-90. On a par exemple la série «La Baie des Flamboyants» (ndlr: Coproduction RFO et JLA) qui a été tournée l’année dernière. Nous avons également des téléfilms et des dessins animés récents comme «Keroro». Alors oui, il y a des programmes qu’on aime bien et que l’on rediffuse comme «Marc et Sophie», mais ce n’est pas pour cela qu’on a une programmation des années 90. Dorothée et ses complices sont connus, c’est vrai, mais ils vont faire d’autres choses. Notre cible est (…)large. Nous avons à peu près la même que TF1.

    média+ : Comptez-vous travailler avec des sociétés de production externes pour de nouvelles émissions ?

    Jean-Luc Azoulay : Dans un premier temps, toutes nos émissions, qui sont des plateaux, sont produites en interne, par la chaîne directement ou par une société du groupe JLA. Mais tout est ouvert…

    média+ : La grille des programmes actuelle est-elle définitive ?

    Jean-Luc Azoulay : Comme je vous l’ai dit, le propre de la chaîne c’est d’être interactive. Ce sont les téléspectateurs qui vont nous dire si ça leur plaît ou pas. Sur notre site Internet nous avons les hits des séries, des dessins animés etc. Et en fonction de ces classements, nous changerons de grille. Notre slogan est : «IDF1, c’est votre chaîne».

    média+ : Tablez-vous sur des animateurs vedettes comme Dorothée et son équipe pour faire connaître la chaîne ?

    Jean-Luc Azoulay : Bien sûr mais uniquement dans un premier temps. Par la suite pour assurer notre antenne il va falloir de nouvelles têtes. Et ce sont les téléspectateurs qui les choisiront puisque nous organisons un casting, aujourd’hui visible sur notre site Internet.