Entretien avec… Christian Moguérou, Directeur associé de maedias

    300

    Maedia a été crée en juillet 2007 par Frédéric Stenz et Christian Moguérou. Son centre d’activité est la création de nouveaux formats pour tous les types de supports. Mais en plus, maedia s’intalle dans une vision cross média: tous les contenus sont destinés à s’adapter sur tous les médias. A terme, la société souhaite devenir producteur de ses programmes originaux. Christian Moguérou nous en dit plus sur sa société.

    média+ : Pouvez-vous nous présenter maedia ?

    Christian Moguérou : Nous sommes une société de production de contenus médiatiques qui s’attache indifféremment à travailler pour la télévision, la presse et le web. On essaye le plus possible, dans les propositions que nous faisons à nos clients, d’être le plus «cross médias» possible. Un contenu doit, par exemple, être en cohérence avec un site Internet mais aussi pouvoir s’adapter à tous les autres supports afin d’éviter qu’il ne meure après sa première diffusion. Aujourd’hui on travaille pour la presse écrite, en réalisant des suppléments et d’autres prestations plus classiques, pour les producteurs audiovisuels en tant que concepteurs de formats TV d’émissions, et enfin, avec Internet. Par exemple nous sommes actuellement en train de produire pour le site Internet de France 5 un format court de fiction: «Quick English», qui va permettre aux gens d’apprendre l’anglais. Evidemment, le programme pourra s’adapter à l’antenne, on le retrouvera certainement à la rentrée sur la chaîne.

    média+ : Pouvez-vous nous faire un bilan de votre MIP TV 2008 ?

    Christian Moguérou : On a sorti notre premier catalogue de format pour le MIPTV, avec 17 formats originaux que nous avons présentés aux producteurs et diffuseurs français et étrangers. Nous sommes en négociation avec sept pays étrangers comme la Pologne, l’Inde, la Finlande, l’Italie et l’Espagne. Nous sommes en attente pour l’Allemagne et la Suède. Les premiers contrats vont représenter 200 000 à 300 000 euros, uniquement sur l’achat catalogue. On a des formats de magazine qui ont plutôt bien marché, je pense notamment à l’émission «Made in France», un 52′ qui revisite l’actualité française par les correspondants étrangers sur le territoire. C’est donc un format qui est transposable à l’étranger. On est en pourparlers avec France Télévisions pour ce programme. Notre format de jeu «Celibritease» a eu également pas mal de succès. L’idée est de découvrir une célébrité cachée derrière des questions. La Belgique et les Pays-Bas ont tout de suite accroché. Il n’est pas impossible que les pilotes se fassent en premier à l’étranger. On sent qu’il y a une grosse demande pour les formats originaux, plutôt courts, et à forte personnalité. Avec la suppression de la publicité sur le service public, il va y avoir l’équivalent de onze semaines de programmes à penser… De fait, on sent que notre démarche intéresse les grandes institutions médiatiques. C’est la grande nouveauté d’aujourd’hui et c’est sur ce créneau que nous nous positionnons. En presse, par exemple, on sent un besoin de renouveau, de concept qui intègre dès le démarrage la démarche de cross média. J’ai même envie de pousser le raisonnement plus loin, je pense que chaque entreprise médiatique réclame des marques pour se défendre et se faire reconnaître sur un marché de plus en plus vaste. En gros, ils nous demandent de trouver des idées, des formats destinés à l’ensemble de leurs plateformes afin de capitaliser du monde sur tous les supports. C’est pour cela que nos clients viennent nous voir.

    média+ : Quels sont vos projets à venir ?

    Christian Moguérou : Nous allons sortir un autre catalogue d’ici la fin 2008 pour le MIPCom. Pour nous aider à le créer, nous lançons en ce moment une grande étude sur les attentes de la jeune génération vis-à-vis de la télévision, qui se nomme «Don’t tell my parents». Derrière on fera des propositions de formats et de programmes, car on est appelé à produire des contenus et pas seulement les créer. Tout ce que je peux dire, aujourd’hui au moment ou l’étude démarre, c’est que nous voulons intégrer d’autres modes de diffusion ou d’effets technologiques, type webcam, dans nos émissions, nos jeux qui seront dans le nouveau catalogue. Nous voulons renforcer l’interactivité des programmes que nous proposerons. Deuxième grande actualité à venir, notre installation à Dallas. La filiale américaine est officiellement créée en mai, mais nous partons en «road show» en juin avec le catalogue présenté au MIPTV 08 avec toutefois quelques ajustements pour le marché, en apportant notamment aux programmes plus de «show».

    Société de Production : maedias

    • Les Dirigeants:
    – Christian Moguérou, Directeur associé
    -Frédéric Stenz, directeur associé

    • Date de création : Juillet 2007

    • Coordonnées : 5 rue de la Félicité
    75017 Paris

    • Activités principales :
    Vente de formats pour tous types de supports, en France et à l’international. Production de programmes dans une logique de cross média.

    • Chiffre d’affaires 07 :
    1 million d’euros