Entretien avec Monica GALER, Présidente FremantleMedia Europe du Nord et du Sud

    324

    MEDIA +
    FremantleMedia est l’un des plus puissants producteurs TV dans le monde. La société est présente dans plus de 40 territoires. En ce qui concerne FremantleMedia Europe du Nord et du Sud comment s’articule votre stratégie de déploiement ?

    Monica GALER
    La stratégie de déploiement de Fremantle a débuté il y a une vingtaine d’années, au moment où la société a décidé de ne plus vendre des formats aux producteurs locaux, mais au contraire de s’établir elle-même en tant que producteur dans plusieurs pays. Nous sommes alors devenus un producteur local de formats. Et pour nous adapter aux différents publics européens, il nous suffit de nous référer aux attentes de nos clients, les diffuseurs.

    MEDIA +
    FremantleMedia est la propriété du groupe RTL-Bertelsmann qui détient des intérêts dans différentes chaînes de télévision et stations de radio de 10 pays européens. Le fait d’appartenir à une holding de média vous facilite-t-elle la tâche pour proposer vos formats télévisés ?

    Monica GALER
    Absolument pas ! Chaque division du groupe RTL doit être à 100% responsable de ses activités. La stratégie du groupe n’est pas d’encourager les collaborations. A ce titre, FremantleMedia Europe n’a aucun accord prioritaire ni privilégié avec aucune des chaînes du groupe RTL. En outre, il arrive que certaines chaînes de télévision en Europe soient plutôt réfractaires au fait de collaborer avec nous. Ils sont en effet persuadés qu’il existe un accord plus ou moins secret entre les différentes filiales du groupe RTL.

    MEDIA +
    Votre principal concurrent en termes de production audiovisuelle est Endemol. Quelle différence revendiquez-vous par rapport à lui ?

    Monica GALER
    Je ne suis pas certaine que notre principal rival soit aujourd’hui Endemol. Nos concurrents sont plutôt les groupes de grands distributeurs et de producteurs de formats tels que Shine ou Zodiak dont nous nous distinguons par le succès de nos formats. Rappelons par exemple qu’«American Idol» est une réussite depuis des années ou encore que «Le Juste Prix» existe depuis 40 ans aux Etats-Unis.

    MEDIA +
    Vous produisiez «Super Nanny» sur M6 avant le décès de Cathy Sarraï. Où en est la nouvelle version ?

    Monica GALER
    Il est très difficile de produire une nouvelle version sachant que Cathy était extrêmement appréciée. Il est donc très délicat pour nous de composer une nouvelle «Super Nanny». A ce jour, nous avons sélectionné trois candidates mais rien n’est encore décidé.

    MEDIA +
    Vous produisez depuis des années «Questions pour un champion» sur France 3. Quelle est, selon vous, la recette d’une telle longévité ?

    Monica GALER
    Si j’avais la clé du succès, je l’utiliserais constamment ! «Questions pour un champion» détient une longévité qui fait la fierté du groupe. Le présentateur Julien Lepers participe grandement au succès du format. L’émission répond à un besoin de culture et de savoir qui est présent aujourd’hui, l’était déjà hier et le sera probablement encore demain.

    MEDIA +
    Quels sont à l’international les formats innovants produits par Fremantle ?

    Monica GALER
    Après «My name is Michael» adapté dernièrement sur W9, FremantleMedia Pays-Bas a réalisé une nouvelle version intitulée «My name is…» qui correspond à une émission encore plus compétitive. Ce format a attiré l’attention des diffuseurs, notamment celle de W9. En parallèle, nous avons un format français, «Toi, tu sors !», (Traduit en anglais par «Take me out»), présent aujourd’hui dans 15 pays. Un pilote américain a d’ailleurs été produit pour ABC il y a deux mois. Enfin, nous avons «Blackout», une émission qui se passe dans le noir et qui est le résultat d’un accord entre FremantleMedia et Fuji Television, leader dans le paysage audiovisuel japonais. Ce format repose sur la peur que l’obscurité inspire aux candidats.

    MEDIA +
    Pour TF1, vous produisez des jeux TV à succès tels qu’«Une famille en or» ou «Le Juste prix». Ces formats existant depuis 40 ans, peut-on dire qu’il est laborieux d’installer de nouveaux jeux à la télévision française ?

    Monica GALER
    Je ne dirai pas ça car en France nous avons la chance d’avoir un public friand de ces programmes. Mais ce qui compte encore plus que la créativité dans un jeu, c’est la mécanique.

    MEDIA +
    «A la recherche du Grand amour» sur NRJ12 ou «A la recherche du nouveau Michael Jackson» sur W9, certains critiques trouvent que ces programmes renvoient une image «low-cost» de la production en TNT. Que leur répondez-vous ?

    Monica GALER
    Je pense qu’ils se trompent ! La TNT n’a pas les mêmes moyens que les chaînes historiques. Néanmoins, les nouvelles technologies lui offriront de plus en plus la possibilité d’avoir une qualité d’image et de production optimum. Les temps changent et la richesse repose désormais sur la diversité des programmes et non plus sur leur budget.

    MEDIA +
    Comment rationalisez-vous les budgets pour produire en TNT ?

    Monica GALER
    Pour rationaliser en TNT, nous utilisons moins de main d’oeuvre, le nombre d’heures de tournage est réduit, nous filmons moins en studios et plus en extérieur… Il existe différentes façons de produire pour la TNT, mais il n’est toutefois pas toujours possible de tout créer pour les 18 chaînes de télévision gratuite. Il serait ainsi impossible de produire un programme comme «Le Juste Prix» avec un budget de la TNT…

    LES DIRIGEANTS
    Monica Galer : Présidente de FremantleMedia Europe du Nord et du Sud

    COORDONNEES
    69/71, Boulevard Gallieni
    92130 Issy les Moulineaux

    DATE DE CREATION
    FremantleMedia France : 1988

    PRODUCTIONS
    «X Factor», «La France a un Incroyable Talent», «Mot de Passe », «D&CO»…