Entretien avec Nathalie COTTET, Gérante et productrice

345

MEDIA +
Martange Production produit depuis 3 ans «Comment ça va bien?» sur France 2. L’émission est-elle reconduite jusqu’en juin 2013?
Nathalie COTTET
Bien entendu ! Le programme animé par Stéphane Bern est reconduit pour six mois jusqu’en juin 2013. «Comment ça va bien?» est une émission d’accueil que nous produisons depuis trois ans sur France 2 et qui remporte l’adhésion du public. Chaque après-midi, nous rassemblons entre 850.000 et 1 million de téléspectateurs soit environ 13% de pda sur les 4 ans et plus. Le programme attire également la ménagère (près de 14% de pda), ce qui est important pour France 2, en matière de recettes publicitaires.
MEDIA +
Des déclinaisons de «Comment ça va bien?» sont-elles prévues sur d’autres cases ?
Nathalie COTTET
C’est tout à fait possible, mais pour l’instant nous n’y avons pas réfléchi. Si nous souhaitons décliner «Comment ça va bien?» en Access ou en 2ème partie de soirée, il nous faudra réécrire une autre émission puisque le public ne sera pas le même.
MEDIA +
Vous préparez aussi un magazine en Prime sur les pâtissiers sur France 2. De quoi s’agit-il ? Pour quand le préparez-vous ?
Nathalie COTTET
«La revanche des pâtissiers», ce sont 4 Prime Time de 110’ destinés à France 2 pour le printemps 2013. Présenté par Virginie Guilhaume, ce magazine culinaire fera un tour de France des pâtissiers professionnels qui s’affronteront pour être la révélation de demain.
MEDIA +
Avant de devenir indépendante, vous avez travaillé pendant plus de 10 ans dans le service public en tant que conseillère des programmes, où vous avez lancé – entre autres – la série «Un Gars, une fille». Travaillez-vous aujourd’hui sur de la fiction ?
Nathalie COTTET
Après avoir produit «Que du bonheur» rediffusé actuellement sur NT1, je travaille avec trois auteurs sur un format court de 6 à 7’ destiné à l’Access de France 2, avant le JT. Le projet a été proposé il y a quelques semaines à France Télévisions. Pour TF1, nous développons un projet de série de fiction de 90’ intitulée «Presque célèbre».

MEDIA +
Continuez-vous à travailler pour la TNT ?
Nathalie COTTET
Pendant trois ans, nous avons produit le «Top 50» pour MCM. Nous avons rencontré dernièrement la direction de Comédie+, une chaîne à l’écoute qui accompagne les producteurs, pour leur proposer un projet de magazine. Enfin, nous aimerions développer pour D17, un programme de libre antenne accompagné d’événements et d’enjeux, avec Guillaume Pley, jeune animateur de radio qui sait entretenir une relation particulière avec l’auditeur.

MEDIA +
Du nouveau côté documentaires ?
Nathalie COTTET
Nous venons de produire pour France 3, «Voyage en adolescence» (90’), un documentaire destiné au Prime Time sur la pédopsychiatrie. Avec France 5, nous espérons produire un documentaire sur les archives nationales françaises.
MEDIA +
Quel état des lieux dressez-vous de votre métier de producteur ?
Nathalie COTTET
Les chaînes prennent de moins en moins de risque. Aujourd’hui, rien n’est acquis et cela risque de devenir de plus en plus compliqué. Si vous n’avez pas un concept fort avec une promesse qui l’est tout autant, cela ne fonctionnera pas.