Entretien avec Nicolas BRAGANTI, Directeur délégué du SNPTV

    342

    45,2 millions de Français sont quotidiennement devant leur poste de télévision. Devant un tel engouement, le média TV s’attèle technologiquement et sociologiquement à de profondes mutations. média+ s’est ainsi entretenu avec Nicolas Braganti, Directeur délégué du Syndicat National de la Publicité Télévisée (SNPTV).

    media+
    La durée de la consommation TV demeure constamment en hausse, comment analysez-vous cette tendance ?
    Nicolas BRAGANTI
    4 heures 23, c’est le temps que consacrent quotidiennement les Français à la télévision. De notre point de vue, cela s’explique de différentes façons : la 1ère est conjoncturelle puisque la saison [2009-2010] a été extrêmement riche tant au niveau événementiel que sportif avec notamment le «Coupe du Monde de Football» ou les «J.O.». D’autre part, l’appétit télévisé s’explique par l’enrichissement de l’expérience télévisuelle, par le développement de la numérisation, par la vente croissante des postes HD (7 millions de téléviseurs vendus) et par le déploiement prochain de la 3D.

    media+
    La télévision est devenue l’un des thèmes les plus couramment discutés par les internautes sur les réseaux sociaux. Peut-on parler de télévision sociale ?

    Nicolas BRAGANTI
    La télévision sociale est un terme un peu ambigu mais nous remarquons que la télévision a trouvé un complément naturel avec les réseaux sociaux. Nous nous dirigeons vers une interactivité croissante des téléspectateurs par l’intermédiaire de réseaux sociaux qui permettent à chacun de donner son avis sur les programmes et les chaînes. A titre d’exemple, 42% des 18-24 ans se servent d’une messagerie instantanée pour échanger sur les programmes tv.

    media+
    La TV délinéarisée est-elle intégrée dans les habitudes de consommation ?

    Nicolas BRAGANTI
    La consommation de la télévision délinéarisée est entrée dans les moeurs. Cependant, nous ne pouvons pas encore mesurer la consommation instantanée des vidéos de rattrapage même si 65% des programmes télévisés sont disponibles en catch-up.

    media+
    La publicité TV en 2011 sera-t-elle interactive ?
    Nicolas BRAGANTI
    La publicité TV interactive est une tendance lourde soulignée par le développement des boxes ADSL et bientôt des téléviseurs connectés. En revanche, le nombre de publicités télévisées interactives sur le marché traditionnel demeure assez limité, car elles se sont davantage développées sur Internet. Avec l’arrivée des téléviseurs connectés, la publicité interactive sera un réel bénéfice pour la télévision puisqu’elle développera un échange entre le téléspectateur, la chaîne et l’annonceur.