Entretien avec … Patrick Escande, directeur général adjoint de Vivendi Mobile Entertainment

    174

    Mardi, Vivendi présentait un nouveau service d’accès, ZaOza. Véritable plateforme de contenus digitaux exclusifs pour les PC et les mobiles, ZaOza compte déjà 100 000 membres qui ont effectué 800 000 téléchargements. Rencontre avec Patrick Escande, directeur général adjoint de Vivendi Mobile Entertainment, pour nous en dire plus…

    média+ : Pouvez-vous nous présenter le projet ZaOza ?

    Patrick Escande : C’est un projet qui a été lancé le 14 novembre sous la forme de MagiczaOza qui a permis de recruter 100 000 membres. Donc, nous avons pu tester la version bêta du service sur le mobile et sur le web. Il y a des contenus exclusifs en illimité: c’est déjà en soi une première car il y a peu de services sur le web ou sur le mobile qui avaient déjà une base de 100 000 membres. A terme, pour 3 euros par mois, nous donnons l’accès en illimité à des contenus exclusifs [jeux, musiques, vidéos, images, sonneries, ndlr] qui sont produits, sélectionnés, éditorialisés pour le mobile et pour le PC. Ces contenus ont une particularité: ils sont partageables et peuvent être sauvegardés à vie. ZaOza sera accessible à partir de tout écran relié à Internet ou à un réseau et sur le mobile à travers le WAP à partir d’aujourd’hui en version bêta puis au grand public, 1ère quinzaine de mars.

    média+ : En quoi tient l’exclusivité des programmes ?

    Patrick Escande : Il y a des contenus qui sont génériques mais que nous avons en exclusivité. Les jeux «SWAT» et «Urban Attack» vont être prochainement commercialisés dans le monde entier, alors que nous les proposons. Il y a aussi Diam’s et David Guetta qui sont venus remixer leurs tubes. Nous demandons aux ayants droits soit que le contenu soit reproduit pour ZaOza soit une exclusivité d’exploitation pour quelques mois. Notre métier est de proposer le meilleur catalogue et d’assembler les meilleurs contenus à forte valeur ajoutée. De plus, le marché de la téléphonie va de plus en plus se développer grâce aux accès illimités, les gens vont consommer un peu plus de vidéos, de musique ou de jeux. Avec un réseau qui commence à s’ouvrir et des prix qui sont mieux maîtrisés pour les utilisateurs, ZaOza est en mesure de fournir une multitude de programmes.

    média+ : Les internautes pourront-ils mettre leurs contenus sur zaOza ?

    Patrick Escande : Nous nous adressons en priorité aux «15-35 ans» donc nous avons imaginé l’univers ZaOza comme une chambre: l’ado y a toutes ses affaires personnelles et il ne fait entrer dans cette pièce que ses proches. C’est vraiment une sphère privée dont les échanges sont interpersonnels. Ils pourront mettre en ligne des contenus mais ne seront jamais ouvert sur l‘extérieur.

    média+ : Combien a coûté le projet ?

    Patrick Escande : Nous avons investi environ 10 millions d’euros pour le lancement français et allemand compte tenu de l’investissement marketing, des moyens humains et du développement.

    média+ : Quels sont les objectifs de ZaOza ?

    Patrick Escande : Pour la France, nous misons sur 500 000 abonnés d’ici la fin de l’année. Nous lançons le projet en Allemagne cet été. Nous allons regarder le comportement de ces deux pays et on essaiera avant la fin de l’année ou début 2009 de lancer ZaOza en Angleterre. Pour les autres pays européens, cela viendra courant 2009-2010.