F. BAILLY (Groupe TF1) : «La rentrée sera placée sous le signe de l’événement»

220

Hier midi, les dirigeants du Groupe TF1 présentaient à la presse la grille de rentrée de ses antennes (linéaires et non linéaires). L’occasion de nous entretenir avec Fabrice BAILLY, Directeur des Programmes et des Acquisitions du Groupe TF1. Tour d’horizon des points stratégiques de la saison à venir qui sera marquée par une dimension événementielle toujours plus renforcée. Entretien.

MEDIA +

Quel bilan dressez-vous de la saison?

FABRICE BAILLY

Les résultats de TF1 sont très positifs. Il s’agit de notre meilleure saison sur cible FRDA-50 depuis 2014 avec un écart qui se creuse par rapport à nos challengers. Il s’agit de la seule chaîne historique à progresser sur les FRDA-50 et les 15-24 ans. Même dynamique pour le Groupe TF1 qui enregistre sa meilleure saison sur cibles depuis 2007. Ces résultats interviennent alors que nous avons lancé beaucoup de nouveautés en fiction et en flux. La rentrée sera placée sous le signe de l’événement avec la transformation rapide vers un modèle mixte linéaire-non linéaire.

MEDIA +

Quelles sont vos ambitions pour vos divertissements ?

FABRICE BAILLY

Les flux de TF1 sont avant tout de grandes franchises : «The Voice», «The Voice Kids», «Koh Lanta», «Danse avec les stars», «Ninja Warrior» ou encore «Mask Singer». Toutes ces licences sont renouvelées pour la prochaine saison. Pour ce qui est de «DALS» – qui a connu l’automne dernier sa meilleure saison historique sur cibles (notamment en 15-24 ans) – il y a la volonté d’amplifier notre offre numérique. Cet été, nous lançons un préquel baptisé «Qui dansera avec les stars ?» sur myTF1 où nous assisterons à la pré-sélection d’un danseur professionnel qui intégrera l’émission à la rentrée. «DALS» accueillera d’ailleurs quelques changements dans le jury. Sur «Mask Singer» saison 4, outre l’arrivée de Vitaa, Jeff Panacloc et Chantal Ladesou aux côtés de Kev Adams dans le jury, nous aurons de nouveau 2 stars internationales, 2 enquêteurs guests et 1 espion. Renouvellement aussi des coachs de «The Voice Kids» avec l’intégration de Louane et Julien Doré. Nous prolongeons également notre collaboration avec Camille Combal sur les nouveaux formats récemment lancés : «Welcome Back», «Stéréo Club», «Et alors ?» et prochainement «La Grande Incruste 2». Notons aussi l’arrivée d’Hélène Mannarino aux manettes de «C Canteloup» et la diffusion future d’un nouveau volet du «Palmashow» en 1ère partie de soirée. Enfin, deux soirées événementielles vont réjouir les téléspectateurs, la 1ère pour fêter les 20 ans du programme culte «Un gars, une fille» et la 2ème qui verra Les Inconnus se réunir à nouveau dans une fiction inédite.

MEDIA +

TF1 relance «Star Academy».Qu’est-ce qui a motivé ce choix ?

FABRICE BAILLY

Ce programme musical est la quintessence des années 2000. Mais par son concept, sa construction et sa promesse, il est totalement adapté à un modèle linéaire-non linéaire en phase avec notre époque. Vous retrouverez ainsi les Prime à grand spectacle orchestrés par Nikos Aliagas, la quotidienne tout en images en Access (diffusée juste avant «Ici Tout Commence» et «Demain nous appartient»), et on pourra suivre l’intégralité de l’aventure via un flux dédié sur myTF1. Sans oublier, une présence massive sur les réseaux sociaux.

MEDIA +

«Koh Lanta» a-t-il besoin de repos ?

FABRICE BAILLY

Les résultats du mardi soir sont pleinement satisfaisants. Les promesses du format ont été très différentes cette saison : un All Stars à la rentrée et une version plus classique qui vient de se terminer. «Koh Lanta» a boosté les audiences de la chaîne sur la case avec près de 40% sur les cibles publicitaires. Dans un univers extrêmement fragmenté, il est difficile de comparer les scores par rapport aux deux années précédentes perturbées par des confinements et des couvre-feux. Nous analysons la performance en part d’audience plutôt qu’en valeur absolue.

MEDIA +

Quel virage opérez-vous sur les fictions françaises ?

FABRICE BAILLY

On enrichit l’offre dans tous les genres: fresque historique, polar, comédie romantique, fantastique, sociétal, thriller avec la volonté d’être toujours événementiel. Quand vous verrez «Syndrome E» adapté de l’œuvre de Franck Thilliez avec un casting cinéma (Vincent Elbaz, Emmanuelle Béart, et Kool Shen), ce sera la découverte d’un thriller hors norme. Avec «Prométhée», la volonté pour TF1 est de s’attaquer au genre fantastique dans une lignée de «Twilight» avec un personnage amnésique aux pouvoirs surnaturels. L’événement de la rentrée sera «Les Combattantes», l’un des plus gros budgets fiction pour une série française (plus de 20 M€) réalisée par l’équipe du «Bazar de la charité». Cette fresque romanesque sur fond de guerre mondiale raconte le destin de 4 femmes exceptionnelles incarnées par Audrey Fleurot, Julie de Bona, Camille Lou et Sofia Essaïdi. On lance aussi avec Kev Adams une série de comédie de 6X52’, «Avenir» où il incarne un jeune homme qui se retrouve face à lui-même, 20 ans plus tôt. Autre événement, «Les Bracelets Rouges : nouvelle génération» avec un casting totalement renouvelé.

MEDIA +

Quel travail avez-vous fait sur les feuilletons quotidiens ?

FABRICE BAILLY

TF1 est la seule chaîne qui propose 1h30 de séries quotidiennes. Le bloc fiction représente 3 millions de fidèles, 26% de pda sur les FRDA en moyenne. Sur la tranche, nous sommes leader 4+ et sur cibles. «Demain nous appartient» a amorcé un renouveau : l’intégration de personnages en septembre et une ligne polar-thriller renforcée. Quant à «Ici tout commence», son format encourage au renouvellement puisque nous racontons la vie d’une école de cuisine avec une nouvelle promo qui débarque chaque année. On va garder néanmoins les anciens élèves de 3ème année car un master est créé…

MEDIA +

Quel est votre positionnement sur les séries étrangères ?

FABRICE BAILLY

On a baissé notre voilure sur les séries américaines. La structuration du marché US ne nous permet pas d’avoir accès à beaucoup de fictions étrangères. Il y a un phénomène d’intégration verticale qui assèche l’offre en matière de séries US. Les networks ont tendance à garder leur série pour leur propre plateforme. Cependant, on proposera bientôt de belles franchises : «Superman et Loïs», «New York, crime organisé», «La Bréa» (dans la veine de «Lost»). Sur le marché européen, on s’est ouvert à des séries comme «Doc» et nous avons développé des coproductions européennes comme «La forêt des disparus», un polar entre la France et l’Allemagne ou encore «Cannes Confidential», un projet franco-anglais avec Lucie Lucas, Jamie Bamber et Shy’m. Acquisition aussi de séries plus ciblées comme «Yellowstone» pour TMC. Enfin, le succès d’une série française comme «HPI» vue par plus de 175 millions de personnes dans le monde et vendue dans 105 territoires, créée des passerelles à l’international.