F. PELLISSIER (Groupe TF1) : «Nous avons cette capacité à événementialiser les grands événements sportifs»

168

La 9ème édition de la Coupe du Monde de Rugby débute ce vendredi 20 septembre au Japon jusqu’au samedi 2 novembre, avec 20 nations en compétition – dont la France – et un total de 48 rencontres. Entretien avec François PELLISSIER, Directeur des Sports du Groupe TF1.

media+

Quel est le dispositif mis en place par TF1 pour ce Mondial de rugby ?

François PELLISSIER

Pour la première fois, et c’est inédit, le Groupe TF1 va retransmettre l’intégralité de la Coupe du Monde de Rugby. Cela représente 48 matchs qui seront diffusés sur les antennes de TF1, TMC et MYTF1. Le dispositif est couvert par des consultants, experts et journalistes.

media+

Pourquoi avez-vous décidé de couvrir l’intégralité de la compétition ?

François PELLISSIER

Parce qu’aujourd’hui, les événements sportifs apportent une vraie valeur ajoutée. On l’a constaté avec la Coupe du Monde de Football Féminine qui a été diffusée sur les antennes du Groupe TF1 au mois de juillet avec des audiences exceptionnelles. De plus, nous avons cette capacité à événementialiser les grands événements sportifs. Avoir l’opportunité de diffuser l’intégralité d’une compétition pour la première fois, c’est un vrai plus.

media+

Le décalage horaire avec le Japon, est-ce un avantage ou un inconvénient ?

François PELLISSIER

La plupart des gros matchs seront diffusés le matin, le week-end, à des heures où le public saura se rendre disponible. Nous avons eu l’expérience de la Coupe du Monde de Rugby en Nouvelle-Zélande qui avait à peu près le même décalage horaire. Nous avions réalisé des audiences absolument exceptionnelles. Les 6 matchs de l’Équipe de France avaient réuni 8,9 millions de téléspectateurs, soit 69% de pda. La finale a atteint jusqu’à 18,7 millions de téléspectateurs un dimanche matin à 10h00 entre la France et les All Blacks. C’est bien la preuve que les Français savent se mobiliser pour les grands événements.

media+

Avez-vous essayé de vendre quelques matchs de rugby à d’autres diffuseurs?

François PELLISSIER

Nous n’avons pas reçu d’offres satisfaisantes. Il y avait deux options dans nos plans. Mais au final, nous avons privilégié la diffusion intégrale de la compétition car c’est une vraie force de différenciation pour le Groupe TF1.

media+

Diffuser l’intégralité d’une compétition, ça vous donne des idées pour les prochaines Coupes du Monde de Football ?

François PELLISSIER

Concernant la prochaine Coupe du Monde de Football, qui se tiendra au Qatar en 2022, nous avons acquis les droits de diffusion pour 28 matchs en clair. Ce sera donc le même dispositif qu’en Russie. Et pour les suivantes, on verra bien.

media+

Le rugby est-il plus ou moins rentable que le football ?

François PELLISSIER

Je ne parle jamais de rentabilité. Ça ne veut pas dire grand-chose. Mais on ne gagne pas d’argent sur ces grands événements. Le but est d’en perdre le moins possible.