B. DELAIS (LCP) : «Notre priorité est aussi de désinstitutionnaliser la chaîne»

149

«Donner du sens et être au cœur du débat», telle est l’ambition de LCP qui fêtera prochainement ses 20 ans d’existence. Pour nous expliquer en détail sa stratégie, média+ s’est entretenu avec Bertrand DELAIS, Président-directeur général de LCP-Assemblée nationale.

Depuis votre arrivée il y a 14 mois à la tête de LCP, quelle est le résultat de votre stratégie ?

L’année a été assez prometteuse. Nous avons observé une hausse d’audience de +11% sur 1 an. L’objectif est aujourd’hui de consolider les succès que nous avons commencé à engranger.

De plus, LCP doit être un outil de création de lien social puisque les enjeux citoyens vont devenir extrêmement prégnants dans les années à venir par rapport à la situation du pays.

Comment se matérialise cette «année de consolidation» ?

Par plusieurs aspects ! Nous avons fait le choix d’investir sur un producteur venant de CANAL+, Fabrice Pierrot, pour doper le rendez-vous quotidien «Ça vous regarde». Nous continuons de proposer chaque année plus de 120 documentaires. On lance également un nouveau rendez-vous, «Politiques, à table !», un déjeuner avec une personnalité politique confrontée aux nouvelles pratiques alimentaires. Notre priorité est aussi de désinstitutionnaliser la chaîne. Le message citoyen que l’on porte est plus audible si nous apparaissons comme moins institutionnel.

Que traduisent les nouveaux habillages visuels et sonores de LCP ?

Ces nouveaux éléments n’ont pas été pensés par rapport aux 20 ans de la chaîne. Ils ont été réfléchis par rapport au média global. Les habillages visuels et sonores, créés respectivement par Anne Caminade et Wax Tailor, se déclinent aussi sur internet, smartphones et les autres supports.

En recrutant Francis Letellier et Maïtena Biraben, quelle est votre intention ?

Être porteur et installer des émissions plus rapidement. Tous les lundis, «Audition Publique» sera présentée par Francis Letellier. A partir de janvier, Maïtena Biraben portera une série d’entretiens.

Prévoyez-vous la mise en place d’événements avec Public Sénat ?

Oui, nous aurons un événement commun avec la diffusion d’un documentaire en Prime sur 20 ans de vie politique, en parallèle des 20 ans des chaînes parlementaires, produit par Luc Hermann de Premières Lignes. Le film sera accompagné d’un grand débat commun.

Le budget de LCP reste identique. Développez-vous d’autres sources de revenus ? Cela fait 10 ans que le budget de la chaîne n’a pas augmenté (16,6 M€/an, ndlr). Ce poste de dépense représente plus de 3% du budget de l’Assemblée nationale. Il est évident que nous n’en aurons pas davantage. Mais il y a une réflexion à avoir pour permettre à LCP de trouver d’autres sources de financement car notre statut ne nous permet ni d’avoir du parrainage, ni de tirer de bénéfices commerciaux en «brandant» la marque.