France Info multiplie explications et commentaires pour la saison 2008-2009

    137

    La radio publique France Info multiplie ses rendez-vous d’explications et de commentaires pour la saison 2008-2009, avec près de 200 interventions par jour et le renfort de grandes signatures de la presse écrite, a indiqué jeudi son directeur Patrick Roger. «Nous allons faire beaucoup d’efforts sur l’explication (de l’actualité) en cette rentrée», a-t-il déclaré, en annonçant «une vingtaine de nouveautés» partagées entre «l’explication» et des «regards sur l’information». Mise en place depuis le 25 août, la nouvelle grille propose notamment «Carrefours d’Infos», sept minutes deux fois par jour, du lundi au vendredi, à 12h45 et 18h45, présentée comme un «balisage pour mieux se repérer sur les chemins de l’information». France Info annonce également «Tout s’explique», animé par Pascal Le Guern, qui répond quatre fois par jour (6h27, 10h27, 16h57 et 21h51), avec l’aide d’un expert, aux questions pratiques posées par les auditeurs sur Internet. Dans «Qu’en pensez-vous?» (du lundi au vendredi, à 19h15), Catherine Pottier et Olivier de Lagarde animent un face à face entre spécialistes sur le sujet du jour. Parmi les personnalités de la presse écrite qui collaborent aux programmes de la station, Patrick Roger a mentionné les débats diffusés chaque jour à 8h39. Les lundi, mercredi et vendredi, ils opposent Sylvie Pierre-Brossolette (Le Point) et Laurent Joffrin (Libération), le mardi, François d’Orcival (Valeurs actuelles) et Philippe Frémeaux (Alternatives économiques), le jeudi Denis Olivennes (patron du Nouvel Observateur) et l’éditorialiste Nicolas Baverez. Enfin, France Info met a son programme des «regards percutants» sur l’actualité. Le billet de Jean-Pierre Gauffre, «Il était une mauvaise foi», déjà présenté pendant l’été, devient désormais permanent chaque matin, à 6h51 et 10h42. Cet ancien de l’équipe de Jacques Martin, y prend le «contre-pied de l’actualité», en présentant comme de bonnes nouvelles des informations généralement jugées catastrophiques (ou inversement). Pour sa part, un ancien directeur de la rédaction de France Inter, Patrice Bertin, décortique chaque jour, à 18h57, l’un des sujets du jour à partir d’une phrase, d’une attitude, d’une photo.