France Télévisions annonce une «augmentation significative des quotas patrimoniaux»

    151

    Le directeur général de France Télévisions Patrice Duhamel a annoncé vendredi à Biarritz «une augmentation significative des quotas patrimoniaux» d’oeuvres d’origine française ou européenne dans les programmes du groupe public. «Nous proposerons dans les semaines qui viennent une augmentation significative des quotas patrimoniaux», a déclaré Patrice Duhamel en s’adressant à plusieurs centaines de producteurs et réalisateurs réunis pour le 21ème Festival international des programes audiovisuels (FIPA). (Les chaînes de l’audiovisuel public sont tenues de diffuser un minimum de 70% d’oeuvres d’origine européenne, et, à l’intérieur de ce quota, un minimum de 40% d’oeuvres d’origine française). Le numéro deux de France Télévisions a fait cette déclaration à l’occasion d’une table ronde organisée par la SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) et la SCAM (Société civile des auteurs multimédia). S’efforçant de rassurer les créateurs de programmes audiovisuels qui s’estiment menacés par la suppression envisagée des recettes publicitaires du service public, M. Duhamel a souligné les «différences» entre les programmes des chaînes publiques et ceux des chaînes privées. «Nous allons accentuer encore notre différence (avec le privé), en fonction des ressources dont nous pourrons bénéficier», a-t-il souligné. Il a estimé que les bouleversements de l’audiovisuel entraînés par les projets du gouvernement sont «une occasion historique de renforcer l’identité de chacune des chaînes du service public», France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô. «Nous nous situons dans une perspective de soutien accrue aux oeuvres patrimoniales», a encore souligné Patrice Duhamel. Précisant que France Télévisions garde des «objectifs d’audience ambitieux», il a assuré qu’il n’était «pas question de transformer telle ou telle chaîne de télévision en un super-Arte ou un PBS (chaîne publique américaine) à la française».