Free lance sa nouvelle Freebox Pop, qui se veut plus écologique

25

Le fondateur de l’opérateur télécoms Free Xavier Niel a présenté mardi sa nouvelle Freebox Pop, plus petite, qui se veut plus écologique, mais également plus efficace, notamment en matière de connectivité. Ronde et compacte, la box, tout comme le décodeur compris également dans la nouvelle offre milieu de gamme de l’opérateur, a été pensée avec une volonté de réduire son empreinte carbone, chemin désormais suivi par l’ensemble des opérateurs. «Elle consomme 40% d’énergie de moins que la Freebox Revolution ou la Mini 4K», a assuré M. Niel lors de la présentation, en précisant par ailleurs que la nouvelle box était «pensée avec une durée de vie minimale de dix ans, afin de lutter contre l’obsolescence».Dans cette même logique, les abonnés fibre ou ADSL disposeront du même équipement, pour éviter qu’ils aient besoin d’en changer s’ils migrent de l’un vers l’autre. Axée autour de trois piliers, «la connectivité, l’accès aux contenus et le prix», la Freebox Pop, se voit équipé d’un wifi intelligent qui doit lui permettre de mieux répondre aux demandes des utilisateurs en la matière, qui pourront également disposer gratuitement d’un répéteur afin d’en augmenter la portée dans leur foyer. «50% des Français ont un problème avec leur wifi, c’est la première cause d’appels vers notre support technique», a justifié Xavier Niel pour expliquer ce choix. La box proposera un certain nombre de fonctions, de la possibilité de regarder ses chaînes TV en différé à l’enregistrement intégré, en passant à un accès direct aux principales plateformes, telles Netflix, Disney+ ou Amazon Prime, disponibles en option.Parmi les services inclus en revanche, les abonnés pourront profiter de la nouvelle offre foot de l’opérateur, qui a remporté pour un peu moins de 50 millions d’euros par saison le droit de proposer les buts et principales actions en léger différé de tous les matchs de la Ligue 1. Enfin, pour inciter les clients à se tourner vers cette offre à 29,99 euros par mois, puis 39,99 euros au bout d’un an, l’opérateur leur permet de disposer de son abonnement mobile 4G+ à 9,99 euros par mois, contre 15,99 euros pour les abonnés Free et 19,99 euros pour les autres.