G. CHARLES (M6) : «Nous sommes sur une phase assez profonde de changements sur la grille»

210

Après une saison 2021-2022 marquée par la solidité de ses Prime Time, M6 a une nouvelle fois montré son agilité et sa volonté de prendre des risques en étant la chaîne qui a le plus fait évoluer sa grille. Fictions françaises, divertissements, magazines et séries internationales,… Tour d’horizon des enjeux de la saison prochaine avec Guillaume CHARLES, Directeur des Programmes de M6.

MEDIA +

Quelle est votre politique de nouveaux formats ? «Dating» et «cooking» à l’honneur ?

GUILLAUME CHARLES

On ne se refait pas ! Dans un univers à 27 chaînes gratuites, il faut émerger. Quand nous avons une promesse aussi forte que le «dating» avec des succès tels que «L’Amour est dans le pré» (Fremantle) ou «Mariés au premier regard» (Studio 89), nous creusons le sillon dans ce domaine. D’où l’arrivée en Prime Time de «Coup de foudre au bout du monde» (Fremantle) où nous suivrons chaque semaine les péripéties amoureuses de cinq propriétaires de maisons d’hôtes vivant à l’étranger qui vont recevoir jusqu’à trois prétendants pour partager leur quotidien. Dans tous les pays d’Europe, les genres «dating» et «cuisine» sont des sujets qui passionnent les gens. Nous avons la chance d’être référencés dans ces thématiques. Annoncé il y a six mois, nous allons bientôt tourner «Snack Masters» (Kitchen Factory Production). A partir du 11 juillet à 18h40, «Le combat des régions» (Studio 89) mettra en compétition 56 chefs qui défendent leur cuisine locale. Dans un autre genre, nous avons mis en boîte deux numéros de «Tout changer ou déménager» (Réservoir Prod) avec Stéphane Plaza, Sophie Ferjani et Antoine Blandin. Enfin, nous tournons de nouveaux opus de «Mission travaux : ma maison est un chantier» (Fremantle). 

MEDIA +

Et vous ré-investissez les émissions de plateau ?

GUILLAUME CHARLES

Oui, ce sont des programmes qui s’inscrivent dans la droite lignée des divertissements familiaux d’M6. «Qui peut nous battre ?» (Studio 89) est une création originale, un jeu de connaissance qui confronte 100 Français aux experts d’M6. Éric Antoine sera aux manettes de l’émission. Michaël Youn revient en force avec «Le Morning Night» (We Make/Princesse Béli) tandis que «Les 500 chansons préférées des Français» (Studio 89/Carson Prod) seront célébrées en 1ère partie de soirée. Enfin, nous proposerons le jeu d’enquête «Les Traîtres» (Studio 89) avec 14 personnalités. Concernant «Appel à témoins» qui a connu trois numéros, nous travaillons sur une nouvelle formule qui vise à proposer des solutions et des résolutions rapides.

MEDIA +

Les téléfilms de l’après-midi ont laissé leur place aux documentaires. Allez-vous maintenir cette contre-programmation ?

GUILLAUME CHARLES

Nous sommes en période d’essai sur «Un jour, un doc». Les premiers résultats sont satisfaisants puisque nous avons amélioré le score sur la cible commerciale. Cette case nous permet aussi de tester différents sujets et voir ceux qui fonctionnent. En revanche, les téléfilms reviendront d’ici quelques mois.

MEDIA +

M6 est la seule chaîne à programmer des émissions d’Access par salves. Allez-vous maintenir ce modèle ?

GUILLAUME CHARLES

Quand les programmes fonctionnent, nous les maintenons. C’est le cas de «La Meilleure Boulangerie», «Objectif Top Chef», «Tous en cuisine», «Incroyables Transformations», «Chasseur d’appart’». Encore une fois, on cherche à avoir une offre unique. «Les Reines du Shopping» évoluent avec Cristina Cordula qui voyage désormais chaque semaine dans une ville différente.

MEDIA +

Le vendredi soir est dorénavant consacré aux magazines de la vie. Pourquoi ce choix ?

GUILLAUME CHARLES

Il y a moins de franchises qui fonctionnent. Et comme nous sommes sur une phase assez profonde de changements sur la grille, le vendredi est dorénavant dédié aux magazines de la vie. En revanche, nous profitons du samedi soir pour diffuser des séries internationales.

MEDIA +

Quand une série comme «Bull» atteint difficilement 6% de pda, cela vous convient-il ?

GUILLAUME CHARLES

Dire que cela nous satisfait, ce serait mentir. Sur cibles et en soirée continue, ça reste très correct. En revanche, ce sont des séries qui, pour certaines, se terminent, y compris aux Etats-Unis. Charge à nous de trouver de nouveaux formats, soit en tournant la page des séries américaines, soit en faisant une sélection de séries différentes. C’est ce que nous faisons avec «The Thing about Pam» (6X52’), mini-série dramatique produite et interprétée par Renée Zellweger qui s’est hissée dans le Top 5 de la plateforme Salto. Notons aussi l’arrivée de «The Equalizer» (28X52’) avec Queen Latifah ou encore «Blanca» (12X52’), série italienne dont le personnage principal est une jeune femme aveugle qui devient consultante pour la police.

MEDIA +

Quid de vos projets de fiction ?

GUILLAUME CHARLES

Nous initions une dizaine de nouveaux projets de fiction par an. Que ce soit en termes de casting, de sujets abordés et d’écriture, nous espérons que le public répondra présent à nos futures fictions. Parmi les nouveautés, «L’homme de nos vies» (90’ – Sibaro Films/Shine Fiction), «Dragon Boat» (90’ – MACT Productions/3ème Œil Story), «La vie, l’amour, tout de suite» (90’ – Vema/Mediawan), «La maison d’en face» (6X52’ – Incognita) ou encore «Caméra Café 20 ans» (90’ – CALT/Belga Line Producers).

MEDIA +

Un dernier mot sur vos Prime ?

GUILLAUME CHARLES

Ils affichent leur plus haut niveau FRDA-50 depuis 10 ans avec 19,6% de pda. Les 1ères parties de soirée réunissent en moyenne 2,34 millions de téléspectateurs sur tranche 21h10-23h (11,3% sur les 4+ et 18,4% sur les moins de 50 ans). L’offre de nouveautés comme le documentaire «Johnny par Laeticia» (10.7 Production) réalisé par William Karel, avec des images inédites, risque de créer l’événement.