G. OLIVEREAU (Eden.) : «Je suis évidemment rassuré que France Télévisions me réitère sa confiance»

204

À l’occasion d’une programmation inédite «Spéciale Langues régionales» sur France 3, la société de production Eden. propose «Il faut vous le dire en quelle langue ?», des modules d’1min30 et 4min. L’occasion pour média+ de dresser un premier bilan avec Grégoire OLIVEREAU, Président-fondateur d’Eden.

media+

Du lundi 22 au  dimanche 28 novembre, France 3 propose une programmation inédite «Spéciale Langues régionales». Comment accompagnez-vous France Télévisions ?

Grégoire OLIVEREAU

Afin de mettre en avant toute la diversité linguistique de notre pays, France 3 propose, depuis le lundi 22 novembre et jusqu’au dimanche 28 novembre, une programmation inédite «Spéciale Langues régionales» sur ses antennes régionales. Dans cette programmation, nous coproduisons, pour France 3 et ses déclinaisons régionales, «Il faut vous le dire en quelle langue ?», des modules d’1min30 et 4min. À travers cette création, des enfants s’exprimeront dans leur langue régionale, à l’aide de mini-interviews, sur des sujets qui leur tiennent à cœur.

media+

Depuis janvier 2019, France 3 a débuté la retransmission des matinales de France Bleu sur ses antennes régionales. Quel rôle jouez-vous ?

Grégoire OLIVEREAU

Les deux producteurs de ce projet sont France Télévisions et Radio France. De notre côté, nous avons été mandatés par Radio France pour assurer une prestation de production. Nous accompagnons Radio France dans le travail de production et particulièrement dans le travail d’édition visuel, c’est-à-dire de l’enrichissement de la retransmission radio en vidéo pour la télévision. Aujourd’hui, 22 matinales France Bleu sont diffusées sur France 3. 

media+

Quel premier bilan tirez-vous de cette saison ?

Grégoire OLIVEREAU

Cette rentrée a été très chargée et forte. Suite à la restructuration de la grille de France 3, nous avons arrêté la production de notre magazine «Les témoins d’outre-mer» (5 saisons), pour plancher sur un nouveau programme : «outremer.lemag», du lundi au vendredi à 10h55, sur France 3 et 1ère. Ce magazine est incarné par Laurence Roustandjee et Brice Laurent Dubois. J’ai la chance d’avoir habité dans plusieurs territoires des outremers. Je connais bien ces endroits. Pour évoquer ces sujets, il faut les connaître et savoir partager cette connaissance. Il ne faut pas tomber dans le cliché. Je suis évidemment rassuré que France Télévisions me réitère sa confiance. Nous coproduisons ce programme avec le pôle outre-mer de France Télévisions.

media+

Comment évolue votre branche documentaire ?

Grégoire OLIVEREAU

Nous souhaitons proposer des documentaires qui marquent les esprits. L’ambition est d’en produire 2 à 3 par an. C’est le cas de notre documentaire «Terres de Rap», diffusé le lundi 25 octobre à 23h00 sur France 3 Occitanie. Ce projet a été réalisé par David Ctiborsky.

media+

Êtes-vous en discussion avec les plateformes ?

Grégoire OLIVEREAU

Il est vrai que nous travaillons beaucoup avec le service public. Nous partageons les mêmes valeurs, c’est une certitude. Néanmoins, je ne ferme pas les portes aux groupes privés. Nous avons travaillé, par exemple, avec le Groupe Canal+. Concernant les plateformes, je dois avouer que des plateformes numériques comme Prime Vidéo ou Netflix ne me semblent pas accessibles.