Hausse de la TVA sur le «triple play»: la Sacem se dit «inquiète»

    113

    Les auteurs, compositeurs et éditeurs de musique ont fait part de leur «inquiétude» lundi après l’annonce du relèvement à 19,6% de la totalité de la TVA sur les offres «triple play» alliant Internet, télévision et téléphone fixe, craignant que cela pénalise le téléchargement légal.
    «Face à l’augmentation probable du coût de l’abonnement à l’ADSL, les consommateurs seront tentés de faire des arbitrages qui pénaliseront le développement des offres légales en ligne», craint Bernard Miyet, président du directoire de la Sacem, cité dans le communiqué. Le ministre du Budget François Baroin avait annoncé jeudi dans «Les Echos» que le gouvernement avait décidé de relever toute la TVA des box Internet à 19,6%, déclenchant une levée de bouclier des opérateurs, qui ont prévenu que cela pourrait faire sauter le verrou psychologique des forfaits à 29,90 euros.
    La Sacem rappelle qu’il est «impératif de préserver la juste rémunération» des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique en contrepartie de l’exploitation et de la diffusion de leurs oeuvres. «Alors que la lutte contre la piraterie est balbutiante et incertaine, ce secteur économique qui cherche encore ses marques risque d’être regrettablement fragilisé, et avec lui les rémunérations des créateurs», souligne M. Miyet.