Hervé GODECHOT (CSA) : « Les internautes associent inconsciemment la télévision à l’information et internet au divertissement »

112

Lundi 7 octobre, le CSA, en collaboration avec le LiRIS (Laboratoire interdisciplinaire de Recherche en Innovations Sociétales), a présenté une étude sur la compréhension du comportement des consommateurs face aux contenus audiovisuels en ligne. L’occasion pour média+ de rencontrer Hervé GODECHOT, membre du collège du CSA et président du groupe de travail «Diffusion, distribution et usages numériques».

media+

Que ressort-il de cette étude menée en partenariat par le CSA et le LiRIS ?

Hervé GODECHOT

L’étude permet de dresser un portrait, une représentation du comportement des consommateurs face aux contenus audiovisuels en ligne. Il en ressort qu’ils associent inconsciemment la télévision à l’information et internet au divertissement. De plus, nous constatons que les chiffres économiques, le chiffre de l’audience ou encore le nombre de clics, ne sont pas représentatifs, à eux seuls, du comportement des consommateurs face aux contenus audiovisuels en ligne. Avec cette étude, le regard change.

media+

L’étude montre que le contenu prime sur l’éditeur. Est-ce un problème ?

Hervé GODECHOT

L’internaute va en effet rechercher une marque – le nom de sa série par exemple – mais ne passe pas forcément par l’éditeur pour chercher à visionner ce contenu. Le véritable risque, c’est que cet univers numérique foisonnant, devienne, à force d’absence de réglementation, une vraie jungle. Les récentes lois, et celles à venir, prévoient que le régulateur puisse veiller à ce que les règles édictées soient respectées.

media+

La France est-elle un pays qui consomme beaucoup de contenus audiovisuels en ligne ?

Hervé GODECHOT

En 2015, en France, le temps moyen passé devant des contenus audiovisuels en ligne était de 3 heures par semaine. Nous atteignons les 5 heures en 2018, soit une augmentation de 67%. La France n’est pas le pays le plus consommateur de contenus audiovisuels en ligne, certains pays du nord de l’Europe comme l’Allemagne ou la Grande-Bretagne en consomment davantage.

media+

Et de nouvelles offres vont arriver sur le marché …

Hervé GODECHOT

Oui, le marché va nécessairement croître car de nouvelles offres vont émerger, je pense notamment à l’arrivée de Disney+, Salto, Apple ou encore HBO prochainement. Mais ce qui est aussi à noter, c’est que les usages changent. La technologie ou encore le développement du très haut débit favorisent ces nouveaux usages.

media+

Vous avez rencontré les différents représentants des plateformes en ligne et des réseaux sociaux. Comment qualifieriez-vous ces échanges ?

Hervé GODECHOT

Les premières rencontres ont été très positives. Les plateformes de contenus en ligne ou encore les réseaux sociaux – qui n’ont pas les mêmes considérations -, sont plutôt ouverts et comprennent que la régulation est souhaitable. Certains l’appellent même de leurs vœux.