I.PISANI (LCP) : «Sur LCP, un documentaire n’est pas juste un programme qui vient remplir une case»

466

LCP était partenaire de l’édition 2022 du FIPADOC à Biarritz. La chaîne a présenté son offre documentaire et ses ambitions. L’occasion pour média+ de revenir sur le line-up de la chaîne et la place du documentaire avec Isabella PISANI, Responsable de l’Unité Documentaire et des Acquisitions chez LCP.

MEDIA +

LCP était présente au FIPADOC. Quels étaient vos objectifs ?

ISABELLA PISANI

Je suis très heureuse que l’édition 2022 du FIPADOC se soit maintenue en présentiel. Il est très important de rencontrer les acteurs du secteur. Le FIPADOC est le festival incontournable du genre documentaire. LCP est partenaire de l’événement, c’est un signal fort que nous lançons à tous les professionnels du secteur pour montrer l’importance du documentaire sur notre grille. De plus, nous avons la chance d’avoir deux films en compétition : un film en coproduction et un préacheté où LCP est deuxième diffuseur après FTV et ce, malgré une sélection drastique.

MEDIA +

Quelle place prend le documentaire sur votre antenne ?

ISABELLA PISANI

Le genre documentaire est l’un des programmes phares de LCP. Nous diffusons un documentaire tous les soirs à 20h30 dans notre case «DébatDoc», présentée par Jean-Pierre Gratien. À travers cette dernière, nous proposons un documentaire inédit du lundi au mercredi et une rediffusion les jeudis et vendredis. Ces documentaires sont suivis d’un débat en deuxième partie de soirée. «DébatDoc» est aussi présente en semaine à 00h30, et le dimanche à 18h00. Le documentaire est ainsi très présent dans notre grille.

MEDIA +

En quoi la tenue d’un débat après la diffusion d’un documentaire est-elle importante ?

ISABELLA PISANI

Proposer à nos téléspectateurs un débat après la diffusion d’un documentaire est très important. Sur LCP, un documentaire n’est pas juste un programme qui vient remplir une case, mais il permet de prolonger la réflexion par le débat. Nous pouvons ainsi confronter la réalité du documentaire avec les invités issus de la société civile et du monde politique.

MEDIA +

Comment évolue votre budget ?

ISABELLA PISANI

Le budget global de LCP s’élève à 16,6 millions d’euros. Concernant notre apport dans un documentaire de 52’, il s’élève à 25.000 euros. Pour rappel, il était de 15.000 euros avant 2018. Nous apportons une enveloppe de 6.000 euros pour une seconde fenêtre de diffusion. Nous souhaitons augmenter notre volume de coproduction pour disposer de documentaires inédits et de droits plus longs en non-linéaire.

MEDIA +

Comment la pandémie a-t-elle impactée votre programmation ?

ISABELLA PISANI

La pandémie de Covid19 a naturellement impacté notre programmation. À la suite de la diffusion de nos documentaires, nous enregistrons un débat. En période de pandémie, nous ne pouvions plus produire ce débat. Nous avons donc été contraints de proposer des rediffusions de documentaires dans le cadre de «DébatDoc». Pendant cette période de crise, je dois admettre que les producteurs ont su rebondir, et ont su proposer de nombreux projets. Notre programmation est actuellement revenue à la normale. Néanmoins, cette période nous a permis d’augmenter nos audiences, et de toucher de nouveaux publics.

MEDIA +

Quelle place prendra la politique sur votre antenne pendant l’élection présidentielle ?

ISABELLA PISANI

À l’occasion de la prochaine élection présidentielle, nous avons fait le choix de placer la politique au cœur de notre programmation du lundi soir avec un film inédit. Cette programmation exceptionnelle se tiendra en mars et avril. Nous aborderons ainsi l’abstention avec Roland Cayrol, l’histoire des référendums avec Patrice Duhamel, la jeunesse militante, l’histoire de la théorie du grand remplacement mais aussi le regard des photographes sur les Présidents de la 5ème République.

MEDIA +

Comment évolue votre offre digitale?

ISABELLA PISANI

Notre offre digitale est essentielle. Les modes de consommation évoluent dans ce sens. De plus en plus, la jeune génération s’intéresse au genre documentaire sur le digital. Lorsque cela est possible, nous proposons même le visionnage en avant-première d’un documentaire sur notre plateforme web.