Italie: accusée d’entente avec Mediaset, la Rai ouvre une enquête

    218

    La direction de la télévision publique italienne Rai, a ouvert une enquête interne mercredi après la publication dans la presse d’informations sur une entente présumée entre la Rai et son principal concurrent, la télévision privée du groupe Mediaset de Silvio Berlusconi. Selon le contenu d’écoutes effectuées sur 2004-2005 dans le cadre d’une enquête judiciaire visant un proche de M. Berlusconi et publiées mercredi dans La Repubblica (gauche), des proches du Cavaliere occupant des postes de dirigeants à la Rai s’entendaient avec la direction de Mediaset avant de prendre des décisions éditoriales, notamment sur la couverture de Berlusconi, alors chef du gouvernement. «Ces révélations sont d’une énorme gravité», a réagi Walter Veltroni, le dirigeant du nouveau grand parti de centre-gauche, le Parti démocrate (PD). «Le rôle du service public a été piétiné. Tout cela est en contradiction avec les principes de la libre concurrence, du marché et des devoirs du service public», a-t-il ajouté. Il y a trois semaines, le gouvernement de Romano Prodi a déposé au Parlement un projet de loi visant à donner davantage d’indépendance à la Rai, traditionnellement liée aux partis politiques italiens. La Rai emploie 11 500 personnes, dont 1 500 journalistes, et réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 3 milliards d’euros, mais elle a régulièrement perdu des parts de marché ces dernières années au profit de Mediaset, le groupe de télévisions privées de Silvio Berlusconi.