Italie/ Apple : enquête pour soupçons «d’abus de position dominante» sur le marché des applis

182

L’autorité de la concurrence en Italie a annoncé jeudi avoir ouvert une enquête contre Apple pour des soupçons «d’abus de position dominante» sur le marché des applications sur ses smartphones et tablettes. Le géant américain «a adopté des mesures sur le respect de la vie privée plus restrictives pour les développeurs tiers d’application que celles qu’il s’applique à lui-même», a déclaré dans un communiqué l’Autorité garante de la concurrence et du marché (AGCM). Selon l’AGCM, les développeurs tirs et les annonceurs seraient par ailleurs «désavantagés s’agissant des données rendues disponibles par Apple». Ces «pratiques possiblement discriminatoires» peuvent amputer les revenus des développeurs tiers et empêcher des concurrents d’entrer ou de se maintenir sur le marché, profitant aux applications conçues par Apple lui-même, ajoute l’autorité.Apple, qui a dégagé un bénéfice net de 24 milliards de dollars au premier trimestre, s’est déjà trouvé dans le collimateur des autorités de la concurrence en Europe. En mai 2022, la Commission européenne avait accusé le géant américain de bloquer la concurrence dans les systèmes de paiements sans contact, en imposant son service Apple Pay aux utilisateurs de ses téléphones portables.