Italie: le parquet de Milan ouvre une enquête contre Netflix pour possible évasion fiscale

84

Le parquet de Milan, dans le nord de l’Italie, a ouvert une enquête pour soupçons d’évasion fiscale de la part du service américain de vidéo par abonnement Netflix, affirme jeudi le quotidien italien «Corriere della Sera».

L’enquête est ouverte contre X parce que Netflix n’a ni siège ni employés dans la péninsule, selon le journal. Selon une estimation faite par le site spécialisé dans les technologies Comparitech, Netflix, arrivé en Italie en 2015, y comptait 1,4 million d’abonnés l’an dernier. Celui-ci a été à l’origine de plusieurs grandes enquêtes fiscales contre des géants du web américains, qui ont permis à l’Etat italien d’encaisser des millions d’euros de taxes jusque-là non payées. Le réseau social Facebook a ainsi accepté, en novembre 2018, de payer plus de 100 millions d’euros à l’Italie, pour solde de tout compte, après une enquête pour fraude fiscale. En 2017, de façon similaire, le géant du commerce en ligne Amazon avait accepté de verser 100 millions d’euros, et Google 306 millions d’euros. Fin 2015, le groupe de téléphonie Apple avait de son côté accepté de payer plus de 300 millions d’euros.