J.E VALLI (Groupe 1981) : «Notre modèle est encore fragile à un moment où les investissements, notamment le dab+, sont importants»

61

Le Groupe 1981 relève le pari d’investir dans ses programmes pour apporter encore plus de lien avec les auditeurs, tout en renforçant le positionnement de ses radios, plus affirmées dans leur courant musical ou plus ancrées dans leur région. L’occasion pour media+ d’échanger avec Jean-Éric VALLI, Président du Groupe 1981.

MEDIA +

Quelles sont les nouveautés de cette saison pour vos radios ?

JEAN-ÉRIC VALLI

Pour cette rentrée, nous relançons la radio ADO, dans son format des années 2000, avec son animateur emblématique, Florian, les jingles et même le traitement du son de l’époque. De plus, les autres radios musicales enrichissent leur format grâce à de nouvelles émissions, rubriques et podcasts. Ainsi, chaque matin sur Latina, Roberto forme un nouveau duo avec Marie. Latina est un véritable concentré de bonne humeur avec de nouvelles rubriques comme «Bem Bem Bem», une chronique pour se sentir bien, mise en rythme par Naela Savidan, toujours plus de musique et une webradio inédite consacrée à la musique portugaise «Latina Lisboa». De son côté, OÜI FM accueille une nouvelle matinale emmenée par Joe Hume et son équipe de chroniqueurs, Nico Prat, Samuel Degasne, Clément Potier, Alex Vandersteen et Marie Lubayalesa, qui vont explorer tous les aspects du rock et de la pop culture aux côtés de Dom Kiris, Josquin Wagner et Aurélie. La radio lance également 9 podcasts pour ne plus rien rater des infos du rock. Enfin, sur Swigg, la radio 100% rap français, le duo Kevin Razy et Margaux revient le matin avec toujours autant d’énergie. Une nouvelle émission, «Urban News», présentée par Mathias arrive à l’antenne en fin de matinée, consacrée exclusivement à l’actualité musicale des artistes de rap francophone. La radio lance également un podcast natif, «Beatmakers», le premier du genre, consacré exclusivement à ces faiseurs de sons.

MEDIA +

Qu’en est-il pour vos radios de proximité ?

JEAN-ÉRIC VALLI

Les radios de proximité, quant à elles, renforcent leur ancrage local par un maillage toujours plus dense. Plus de proximité, c’est donc plus d’info locale pour chacune des radios : Voltage, Vibration, Wit Fm et Forum qui voient encore cette année leurs rédactions se renforcer avec un déploiement inédit de correspondants en région. Elles s’appuient également sur de véritables figures locales comme le duo de la matinale Ludo et Bérénice pour Wit FM, Noam sur Vibration, Kash et Esther sur Voltage ou Nico sur Forum.

MEDIA +

Quel est le plan de relance de la radio ADO ?

JEAN-ÉRIC VALLI

ADO renaît avec la recette et la programmation musicale de son énorme succès du début des années 2000. La radio incarnée par son animateur vedette de l’époque aura son propre site web et sa propre application, elle sera également accessible sur chaque site des radios du groupe.

MEDIA +

Comment évoluent vos sites et applications pour cette saison ?

JEAN-ÉRIC VALLI

Les sites et applications des radios sont renouvelés pour offrir plus d’infos thématiques pour les radios musicales, plus d’infos locales pour les radios de proximité, plus de contenus pour toutes les stations avec un accent porté notamment sur les podcasts.

MEDIA +

Comment se déploie le Groupe 1981 sur le dab+ ?

JEAN-ÉRIC VALLI

Nous poursuivons notre développement avec assiduité. Notre radio Latina a été sélectionnée pour voir sa diffusion en dab+. Nos autres radios poursuivent leur développement en région. Nous sommes présents à chaque ouverture d’une zone dab+, que ce soit pour nos radios régionales ou nos radios musicales comme OÜI FM et Swigg.

MEDIA +

Quelles places prennent vos podcasts dans votre offre ?

JEAN-ÉRIC VALLI

Nos podcasts prennent une place de plus en plus importante. Toutes nos radios en proposent, et nous commençons à développer les podcasts natifs. C’est un projet passionnant !

MEDIA +

Comment se porte le Groupe 1981 ?

JEAN-ÉRIC VALLI

Bien ! Nous avons été secoués par la crise sanitaire comme tous les groupes médias, mais nous avons tenu le choc et profité de ce nouvel élan pour innover encore dans nos contenus. Nous attendons maintenant une reprise du marché, notamment pour la publicité locale. Notre modèle est encore fragile à un moment où les investissements, notamment le dab+, sont importants.