T. DE MATTEIS (France.tv studio) :  » Nous travaillons sur des séries de comédie, et même un western »

33

MEDIA +

En 4 ans, «Un si grand soleil» a changé de visage. Comment la série a-t-elle évolué ?

Toma de MATTEIS

C’est un feuilleton quotidien qui n’a jamais cessé d’évoluer. Saison après saison, les audiences progressent. Cette rentrée, nous avons stabilisé l’audience aux alentours de 4 millions de téléspectateurs avec le replay. Nous sommes au coude à coude avec «Scènes de Ménages» (M6) qui était pourtant régulièrement devant nous. L’édito de notre série sur France 2 a changé à tous les égards. «Un si grand soleil» ne s’écrit plus comme à ses débuts. Le feuilleton avait initialement 3 arches principales par épisode. On n’en a plus que 2. L’écriture s’approche davantage de celle d’un Prime, ce qui nous permet de travailler au plus près de nos personnages qui d’ailleurs se renouvellent. Ils ont potentiellement une durée de vie très courte. C’est la gestion de nos intrigues qui justifie ce choix. On cherche à surprendre le téléspectateur. Évolution aussi en termes de tonalité avec une approche de comédie légère, en alternance avec du polar.

MEDIA +

Crossboardez-vous «Un si grand soleil» ?

Toma de MATTEIS

Oui, c’est une nécessité. On crossboard 10 épisodes à la fois. 4 réalisateurs se partagent les scènes sur 4 plateaux qui fonctionnent de manière concomitante. C’est le résultat de nos choix d’écriture qui permet une variété de décors.

MEDIA +

Les studios de Vendargues sont-ils ouverts à d’autres productions ?

Toma de MATTEIS

Nous allons mutualiser les studios dès que nous aurons l’opportunité de le faire avec d’autres productions. En attendant, nous sommes en passe de récupérer les nouveaux aménagements des studios qui ont été doublés en surface. Nous allons les exploiter autour d’«Un si grand soleil» puisque la série a aussi des besoins d’extension au bout de 4 ans. A la fin de l’année dernière, nous avons tourné «Les Pennac(s)», un téléfilm  unitaire qui sera diffusé bientôt sur France 3, et qui se veut le pilote d’une série policière. Nous envisageons aussi des collaborations avec des producteurs extérieurs et étrangers dans la perspective de coproductions internationales. Enfin, francetv.Studios a acquis les Tontons Truqueurs, une structure d’effets spéciaux qui est présente chaque soir pour «Un si grand soleil» sur une dizaine de scènes (prolongement des décors, incrustation,…). C’est une société pour laquelle nous prévoyons de futurs développements.

MEDIA +

«Alex Hugo» et «Candice Renoir», deux marques structurantes ?

Toma de MATTEIS

Ce sont des succès qui ne se démentent pas. Pour la première fois, «Alex Hugo» a été diffusé sur France 3 le 21 septembre dernier. La fiction avec Samuel Le Bihan a dominé la soirée (5,7 millions de fidèles et 25,8% de pda). Nous tournons généralement 3 à 4 numéros chaque saison. C’est assez variable en fonction de la capacité d’écriture de la série puisqu’elle s’inscrit dans un univers particulier, la montagne. Concernant «Candice Renoir», nous discutons de son avenir avec France 2. Il risque d’y avoir un 90’ prochainement dans lequel on retrouvera ses aventures.

MEDIA +

Chez france.tv studio, êtes-vous concentré sur le polar ?

Toma de MATTEIS

On ne s’interdit aucun genre. Nous travaillons sur des séries de comédie, et même un western. A venir, nous aurons une production internationale intitulée «Sophie Cross», l’histoire d’une avocate incarnée par Alexia Barlier qui voit son fils disparaître. Elle va entrer dans la police et mettre la main sur des infos permettant de s’approcher de la vérité. On devrait partir en écriture de la saison 2 prochainement.

MEDIA +

Et sur les documentaires ?

Toma de MATTEIS

Nous avons signé un film de 70’ sur les castors pour France 5, et un autre intitulé «Croire», sur le rapport des jeunes à la foi.

LES DIRIGEANTS

A. LESAUNIER

PDG

COORDONNEES

26 rue d’Oradour sur Glane 

75015 Paris

DATE DE CREATION

Juillet 2018 (ex-MFP)

PRODUCTIONS

«Un si grand soleil», «Alex Hugo», «Candice Renoir»,…